Tu comprends enfin ce que tu viens faire là. Oui coco, tu as été arrêté. Tu es méchant et tu es considéré comme un fou par la plupart des « gens du dehors » comme on les appelle ici. Mais ne t’inquiète pas. Méchant ? On l’est tous ici ! Fou ? Hum, je pourrais te dire pareil mais certain tenteront de te persuader qu’ils ont un mental sain… Bienvenue à Alvena mon mignon ! Je suis Monsieur le Directeur et je t’interdis de m’appeler autrement. Je suis le maître dans cette prison, et je me dois de t’informer de certaines choses. Ici ne sont enfermésque des hommes. Les motifs de leur présence sont divers et variés mais pas leur sexe. Même si la plupart des membres du personnel sont des femmes, attends toi à ne prendre la douche qu’avec des réservoirs de testostérone ! Bon je t’avoue qu’on est au XXIeme siècle, la loi sur l’homosexualité est passée,ça devrait t’éclairer sur l’orientation sexuelle de la plupart des détenus…

Partagez|

« Je ferais de toi mon esclave. » - Yuko.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 15
Date d'inscription : 25/12/2014

MessageSujet: « Je ferais de toi mon esclave. » - Yuko. Mar 6 Jan - 21:46


« Je ferais de toi mon esclave. »

- Yuko

Ahlala, ce Sam, il se tuera en travaillant, un de ces quatre, moi j'vous l'dit !
Le jeune brun, ce matin encore beaucoup trop d'énergie pour la garder en lui, c'est pourquoi il voulut se rendre utile en réparant des trucs, des machins et des bidulles. Bien sur, son amusement primait légèrement sur le fait de réparer des objets. Après avoir rapidement laver son corps et avoir enfilé un jogging et un tee-shirt adapté à la situation il fila. Celui-ci, idiot comme il l'était, alla se perdre dans un coin, un grand coin nommé la «Bibliothèque». Bien sur, il fut encombrant et le bibliothécaire dû le chasser, à la limite d'un ou de deux coup de balai, agacé d'un incompétent, qui gênait dans son travail. Il dû donc continuer sa route. Il atterrit, finalement, en cuisine, on lui confia la tâche de servir les autres, ayant un manque de personnel ce jour-ci. Le résultat ne fut pas glorieux, le jeune brun était très peu adroit de ses mains quand il s'agissait de quelque chose de délicat, ... trois assiettes  en éclat sur le sol avec de la nourriture partout. Il dû donc nettoyer, mais à la fin, ce fut les cantinières elles-même qui s'en occupèrent. En même temps, il ne fit qu'étaler une étrange mixture, un mélange entre ce qui dû être de la bouffe et deux produits de nettoyage différents qu'il n'avait pas diluer dans de l'eau... Je veux pas dire, mais ça avait une odeur insoutenable. Je vous avais bien dit qu'il était doué pour tout salir ! Suite à ça, les cantinières et même les cuisiniers l'envoyèrent promener quand il demanda s'ils n'avaient pas une autre tâche à lui faire faire... une vrai catastrophe celui-là.
Il fut tout de même curieux en voyant les énormes couteaux que les cuisiniers utilisaient, il décida d'en attraper un et de l'admirer tranquillement. Cependant, l'objet tranchant lui glissa des mains quand une dame de cantine le surprit en le pressant de sortir. Sam dû enrouler son bras dans un torchon. L'entaille n'était pas très profonde mais assez longue et ça saignait en abondance. Le maladroit rigola et se vanta légèrement en disant que ce n'était qu'une égratignure, qu'il avait déjà eu pire. On dût le sortir de force de la cuisine, tous énervé du comportement de cet étrange animal. Quel pagaille avait-il foutu !
Sam déambula dans les couloirs, un peu à l'ouest, en même il continuait à perdre du liquide vital, le torchon était déjà imbibé de la couleur rouge. Il croisa un nombre incalculable de gens, il dû les voir passé plusieurs fois, des détenus, du personnel et des gardiens, mais il n'avait pas fait attention particulièrement à eux. Il finit par tomber nez-à-nez avec une porte de bois vernis. Quand il releva le menton pour lire l'écriteau, il vit marqué dans le panneau en lettre capital «Infirmerie». Fruit du hasard ou celui de son subconscient ? Il s'empressa d'entrer dans la pièce où se trouverait surement une jeune et sexy infirmière.
Il y eut quelque chose qui attira directement son œil, non pas la superbe psychologue qui traînait par là, pencher au dessus d'un dossier, surement médical, mais là sur la table se trouvait ... son pécher mignon, les beignets ! Il oublia sa blessure, relâchant le torchon qui tomba au sol, et attrapa une douceur. Avant de pouvoir l'enfourner dans son gosier, Sam vit des étoiles jaunes éclater dans ses rétines, il se laissa donc glisser sur le par-terre de dalles blanches en position assise et contempla le gâteau, silencieusement, ne remarquant même pas la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Je ferais de toi mon esclave. » - Yuko.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
» Un croisement innatendu [Pv Yuko & Hideaki][Hentaï][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alvena :: 
La Prison
 :: Aile centrale :: Infirmerie
-