Tu comprends enfin ce que tu viens faire là. Oui coco, tu as été arrêté. Tu es méchant et tu es considéré comme un fou par la plupart des « gens du dehors » comme on les appelle ici. Mais ne t’inquiète pas. Méchant ? On l’est tous ici ! Fou ? Hum, je pourrais te dire pareil mais certain tenteront de te persuader qu’ils ont un mental sain… Bienvenue à Alvena mon mignon ! Je suis Monsieur le Directeur et je t’interdis de m’appeler autrement. Je suis le maître dans cette prison, et je me dois de t’informer de certaines choses. Ici ne sont enfermésque des hommes. Les motifs de leur présence sont divers et variés mais pas leur sexe. Même si la plupart des membres du personnel sont des femmes, attends toi à ne prendre la douche qu’avec des réservoirs de testostérone ! Bon je t’avoue qu’on est au XXIeme siècle, la loi sur l’homosexualité est passée,ça devrait t’éclairer sur l’orientation sexuelle de la plupart des détenus…

Partagez|

Calvin Argus - Faisons connaissance ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 13
Date d'inscription : 20/12/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: O#002

MessageSujet: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Sam 20 Déc - 1:25

 




Let's have fun. Just you and I.


▲▼

INFO Ϟ Admire-moi et nous nous entendrons bien...

ACCUSE DE Ϟ Séquestration
NOM Ϟ Argus
PRENOM Ϟ Calvin

AGE Ϟ 24 ans
NATIONALITE Ϟ britannique
ORIENTATION Ϟ bisexuel.

Incarcéré depuis.. Ϟ quelques jours
Incarcéré pendant Ϟ 25 ans
GROUPE ϞDetenu
CAPACITES Ϟ Il sait très bien se regarder le nombril dans un miroir. Sinon la manipulation est une de ses passions secrètes (pas si secrète...) et il ne vaut mieux pas lui tourner le dos trop longtemps !

Would you take it ?


Si je devais évoquer le trait qui me définissait le mieux, aucune hésitation ne lierait ma langue. Le désir de contrôle avait de toute évidence la palme d'or de mes vices. J'aimais manipuler, gérer tout ce qui était gérable, qu'on m'obéisse sans protester. La seule chose qui pouvait vraiment me mettre hors de moi, c'était de perdre le contrôle. D'être sous le joug d'une autre personne. Dans toutes mes relations, je contrôlais. Amitié, hiérarchie, et même amour. Je dirais même, surtout en amour. Comment s'éprendre d'une personne qui ne se vouait pas à l'obéissance pour ma personne ?

J'étais également quelqu'un de très serein. Bien peu de choses avaient la capacité de me faire sortir de cet état de détente constant. Tant que j'avais une longueur d'avance sur les autres, alors tout allait bien. Je souriais, quoi qu'il arrive. « Un sourire suffisant », comme le qualifiaient certaines personnes. Il fallait admettre que l'arrogance ne m'était pas étrangère. Je n'irais toutefois pas jusqu'à dire que j'étais imbu de ma personne. Bien des gens l'auraient perçu de cette manière, pour autant je ne me voyais pas comme une personne exceptionnelle ou surhumaine. J'étais quelqu'un de normal, mais avec une assurance justifiée. Je réussissais quasiment tout ce que j'entreprenais ; est-ce que cela venait du fait que je ne commençais pas quelque chose que je ne pouvais pas réussir ? Sans le moindre doute possible. On n'échoue pas si on se prépare suffisamment. Et, si dans ce cas l'échec parvient tout de même à percer notre stratégie, alors l'injustice de sa présence me rendait dingue.

J'étais quelqu'un de très mauvais perdant. Si l'on était meilleur que moi sur mon terrain, alors le conflit risquait fortement de se manifester. En venir aux mains, ce n'était pas vraiment mon fort. Les combats à mains nues ne me ressemblaient pas le moins du monde ; je préférais largement l'usage de la perfidie. Attaquer par derrière, lorsque la cible s'y attend le moins. Pourquoi ? Parce que les chances de réussite n'en sont que meilleures.

Une autre chose à savoir si moi d'importante est mon sens de l'esthétisme. La beauté avait une place très importante dans ma vie, tant sur moi que sur ce(ux) qui m'entouraient. Je prenais extrêmement soin de mon apparence, mais ne fréquentait pas non plus n'importe qui. Mes amis devaient être beaux, sinon nous n'avions rien à faire ensemble. L'effet de contraste ne m'intéressait pas, je voulais entrer dans un groupe qui ne me ferait pas honte à ce niveau-là. Une petite amie doit avoir deux qualités indéniables : être obéissante et être belle. Sans quoi, elle ne m'intéressait pas. Le reste de sa personnalité ne comptait pas beaucoup.
La nature m'avait doté d'une peau mate, témoignant des origines latines de ma mère. Elle était d'une grande beauté et pratiquait d'ailleurs le beau métier de mannequin. De cette branche, je tirais également mes cheveux noirs ébènes ondulés et ma grande taille. Mon père britannique m'avait quant à lui transmis le bleu azur de ses yeux. C'était un homme d'affaire très occupé à qui le costard allait à ravir, trait duquel j'avais hérité moi aussi. Malheureusement, ici je ne portais rien de plus folichon qu'un t-shirt blanc et un jean des plus simples. Quelle misère.

Mes cheveux étaient mi-longs, toujours difficiles à dompter. Leurs reflets mettaient en avant la couleur de ma peau et celle de mes yeux par un contraste peu commun. Les traits de mon visage fins s'accordaient à ma silhouette élancée. Seul mon nez était plus long que la moyenne et ressortait. J'avais également un grain de beauté sous l'oeil gauche que je me plaisais à qualifier de grain de la noblesse – en référence à nos ancêtres des temps royaux qui les utilisaient pour leurs vertus esthétiques. Mes dents blanches et bien alignées mettaient en avant mon sourire ravageur et suffisant.

Et mon corps dans tout ça ? Ah... comme je le travaillais. L'idée d'une musculature trop développée me déplaisait, tout comme celle d'une minceur trop accrue. J'avais donc opté pour un entre deux : des muscles finement marqués mais qui ne sautaient pas aux yeux lorsqu'on me regardait. J'étais grand, je mesurais 1m85 et restais mince, bien que pas squelettique. Il fallait tout de même que je sache me défendre contre d'éventuels réfractaires à mon caractère. En somme, j'avais un physique plutôt harmonieux et bien entretenu.
▲▼



- Bonjour Calvin, tu as bien dormi aujourd'hui ? Demanda la voix douce de Lisa.
- Hum, affirmai-je de ma voix d'enfant.
- Donne-moi un jus d'orange.
- Tout de suite mon chéri.
Je me frottais les yeux du haut de mes huit ans alors que comme d'habitude, j'étais seul à la maison avec ma nourrice et plusieurs servantes. Mes parents travaillent souvent à l'étranger, si bien que je n'avais pas souvent l'occasion de les voir. Et cela ne m'attristait même pas. Dans le but de combler leur absence, ils cédaient absolument à tous mes désirs, ou plutôt ils ordonnaient à nos domestiques de faire ainsi. Il me suffisait de demander pour avoir, et cela avait toujours été ainsi. Aussi loin que je me souvienne. Je me levais doucement de mon lit en attendant qu'on m'apporte ma boisson au lit, comme d'habitude. Je menais une vie de jeune prince héritier. Mes parents n'avaient pas idée du point auquel leur éducation me mènerait. S'ils avaient su...

____________________

L'école ne fut pas une période aisée pour moi. M'adapter à l'idée d'écouter d'autres personnes ne fut pas tâche facile. Il avait fallu que j'accroisse mes horizons de manipulation en prenant une longueur d'avance sur eux. J'essayais de leur faire dire ce que je voulais, de leur faire penser exactement ce que je souhaitais qu'ils pensent, et d'ainsi les manipuler à ma guise dans la mesure du possible. Je fus confronté à de nombreux échecs à mes débuts, toutefois cet entraînement porta ses fruits bien plus que je ne l'aurais cru : ma scolarité me permit de me mettre dans la poche toute personne que je souhaitais et de faire monter en flèche mes compétences de manipulation.

C'est une aussi une période où je commençais à connaître la popularité, tant auprès des filles que des garçons. Sentir que d'autres m'admiraient, me regardaient du coin de l'oeil, rougissaient à mon passage me fit l'effet d'une pilule du bonheur. Je compris à partir de cette période pourquoi ma mère avait choisi le métier de mannequin. J'aimais sentir les regards sur moi. J'aimais plaire. Bien sûr, au départ cela partit du regard d'une seule personne qui me trouvait mignon. Mais je décidai dès lors de cultiver mon image pour attirer davantage de regard. Davantage d'envieux. Davantage de séduits.

Puis, vins ce jour merveilleux où je rencontrai Anastasia. Jeune femme délicate et délicieuse. Sa beauté n'avait d'égal que sa douceur hors du commun. Trop belle pour les mortels, mais pas pour moi. Rapidement, je m'étais épris de cette jeune femme sans pour autant réussir à attirer son regard. Bien entendu, je pus être ami avec elle. Je discutais souvent avec, nous étions dans la même bande d'amis. Mais j'en voulais plus. Je voulais sentir l'odeur doucereuse de ses cheveux, me délecter de la finesse de sa peau sous mes doigts... et la contrôler. Je voulais qu'elle m'obéisse. Qu'elle fasse ce que je souhaitais. Tout ce que je voulais quel que soit le lieu et l'heure (même et surtout dans l'intimité de la sexualité). Quoi de plus frustrant que d'avoir trouvé celle que je voulais à mes côtés sans qu'elle ne se soumette à ce désir ?

C'est alors que je lus un livre tout à fait fabuleux. L'obsédé, de John Fowles. Le protagoniste de cette histoire était dans la même situation douloureuse que moi : aimer une femme qui ne vous voit pas comme elle le devrait. Il eut alors l'idée lumineuse de l'enfermer dans une grange qu'il avait auparavant achetée. Ce livre fut une véritable révélation. Anastasia n'acceptait pas d'être mienne, mais qui demandait son consentement ? Je n'en avais pas besoin pour qu'elle m'appartienne.

Je réalisai alors l'acte le plus mémorable de ma vie : je séquestrais Anastasia dans mon appartement. Acheter une grange comme dans le livre aurait été suspect. C'est souvent lorsque les choses sont sous notre nez qu'on ne les trouve pas, alors je décidais de jouer ce coup de poker en gardant la jeune femme chez moi. Et cela fonctionna pendant un an. Si Anastasia n'était pas capable de me voir comme elle le devrait, je lui laisserai le temps de me retourner mes sentiments. Idéalement, je souhaitais même qu'elle m'aime bien plus encore que je ne l'aimais. Elle était là à chaque fois que j'avais besoin d'elle. Au départ, l'idée lui déplût. Elle m'insulta de tous les noms et refusait de se soumettre bien plus encore que d'habitude. Mais, lorsqu'un mois entier s'écoula, elle se radoucit. Elle m'embrassa. Coucha avec moi. Me prépara mon petit déjeuner le matin. Obéissait au moindre de mes ordres. J'avais enfin obtenu l'Anastasia que je désirais.

Ce fut la période la plus satisfaisante de ma vie. Anastasia vouait sa vie à me combler sans attendre le moindre retour. Bien sûr, ce stade ne fut atteint qu'au prix d'efforts incommensurables. Pendant les premiers mois, elle pleura beaucoup. Lorsqu'elle en eût marre d'être privée de nourriture pour ses larmes, elle cessa. Aussi, elle avait la fâcheuse habitude de frapper de toutes ses forces sur la porte de sa chambre en appelant à l'aide. Lorsqu'elle se lassa des piqûres de sédatifs, elle stoppa également ce comportement agaçant. Bien sûr, elle tenta de me manipuler, mais c'était bien mal me connaître que de penser qu'elle serait à même d'emporter la victoire contre moi sur ce terrain. Elle me déclara sa flamme sans qu'aucune ne brille dans ses yeux, et m'embrassa sans passion. Deux jours après, elle tenta de s'enfuir au moment où j'ouvrai la porte de sa chambre. Elle eût bien du mal à vivre le fait d'être désormais attachée au pied de son lit par une chaîne partant de sa cheville.

Je compris que j'avais gagné lorsqu'au bout de cinq mois de séquestration, Anastasia arrêta de pleurer après que j'eus fini de lui faire l'amour. Il y eut, ce jour, comme une rupture dans son esprit abîmé. Chaque jour, que dis-je, chaque seconde était une fissure de plus dans sa raison torturée. Et, inexorablement, lorsque l'on éfrite quelque chose sans arrêt, elle finit par se briser. C'est ce qui arriva ce jour. Anastasia s'était brisée, et j'allais enfin pouvoir la reconstruire à l'image de mon rêve. Elle devint alors une femme aimante, douce et soumise. Elle prenait de nouveau soin d'elle dans le seul but de me plaire puisqu'elle ne voyait personne d'autre. J'atteins alors un état de concupiscence encore inégalé lorsque j'eus enfin accompli mon sinistre dessein. La jeune femme ne vivait plus que pour mon plaisir.

__________________

C'était sans compter sur l'intervention de la police qui finit par envisager la possibilité d'un « crime passionnel ». Avec des recherches plus poussées et surtout le fait que la jeune femme se promenait désormais librement chez moi, ils la retrouvèrent dans le hall d'entrée de ma maison, prête à me saluer pour lorsque je reviendrais une heure plus tard. C'est alors que le procès commença. La jeune femme mit du temps à retrouver ses esprits et ses habitudes de femme libre. Je n'eus malheureusement pas le loisir de constater si elle réussit à reprendre la vie qu'elle avait avant, ou si elle me serait dévouée pendant encore longtemps. Allez comprendre pourquoi, mais la police refusait le moindre contact – serait-il visuel – entre Anastasia et moi. Avait-elle réussi à se défaire de son amour pour moi, sentiment que je lui avais si minutieusement inculqué ? J'osais croire que non.

Le verdict était tombé après trois mois de procès : 25 années de prison pour séquestration. Pourtant, je n'en perdis pas mon « sourire suffisant ».




you've made me go insane.

PSEUDO Ϟ Lylia
AGE Ϟ 22 ans

J'AI CONNU LE FORUM Ϟ une amie me l'a conseillé !

AVATAR Ϟ Tiky Mikk, de D gray man
LE MOT DE LA FIN Ϟ j'ai hâte de RP avec vous :D.



(c) MEI SUR EPICODE




Dernière édition par Calvin Argus le Dim 21 Déc - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 16/11/2014
Age : 17
Localisation : Au pays du sadisme sans fin... *o*

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: O#002

MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Dim 21 Déc - 8:48

Bienvenue!
Ton personnage a l'air super top (ouais je suis bizarre) j'espère que tu t'amusera bien parmi nous ^^

_________________
Pourquoi mon cerveau ne peut-il comprendre la Raison de la vie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 54
Date d'inscription : 28/06/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule ::

MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Dim 21 Déc - 11:29

bienvenu parmi nous ^^

_________________

je vous parle en français en 339966

et je vous insulte en allemand en 339966
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 13
Date d'inscription : 20/12/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: O#002

MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Dim 21 Déc - 12:32

Chyu > Oh merci beaucoup, je me disais que c'était le forum idéal pour faire un type un peu taré :D
Aleksender > Merci ! J'aime beaucoup le prénom de ton personnage :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 30/07/2014
Localisation : Facebookin' with ur brother

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: #001

MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Dim 21 Déc - 12:36

  • Ah ! J'ai l'impression de découvrir jésus en découvrant ta fiche !
    Je l'ai lue avec grand plaisir, c'est tellement bien écrit, si fluide, les phrases sont extraordinairement tournées. C'est si bien écrit que c'était trop et pas assez à la fois, c'est juste ce qu'il faut au fait. Mon seul regret c'est que ta fiche soit un peu courte et me donne envie d'en savoir encore davantage sur ton personnage qui m'a l'air tellement intéressant ! Je t'admire rien que pour ta plume, et c'est très rare de voir des gens qui écrivent si bien sans tomber dans le lourd. Sans m'attarder sur l'esthétique, je trouve ton personnage très intéressant, (vu que j'ai toujours adoré les manipulateurs, ils donnent une impression de force qui peut facilement être brisée.)
    J'aime sa manière si superficielle de voir les choses et si sensible à la fois. Les gens sensibles à la beauté sont toujours mes préférés, ils voient des choses que d'autres ne peuvent voir. Ton personnage promet d'être vraiment très intéressant, il me tarde de lire tes rp, (et peut être d'en avoir un avec toi, si tu le souhaites.)
    Pour ce qui est de l'histoire, elle est tout aussi surprenante et me donne envie de lire le livre que tu cites. Je nous découvre des points en commun, (les 25 années, haha !)
    C'est une excellente fiche, à très bientôt.

_________________

It's love at first bite baby~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 13
Date d'inscription : 20/12/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: O#002

MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Dim 21 Déc - 13:23

Draco > Je ne pourrais être plus d'accord avec tes critiques. En fait, j'avais pour habitude de réaliser des fiches de présentation avec un lien direct avec un autre membre du forum, et pour cette raison elles devenaient très, très longues, car elles intéressaient au moins la personne à qui elles étaient destinées. Comme ce n'est pas le cas sur ce forum, je me suis retrouvée totalement perdue ! >< Je ne savais pas définir quels passages seraient intéressants à raconter et encore moins quelle taille devait faire ma fiche. Quand j'ai posté, je me suis dit "c'est vraiment court". Alors j'ai détaillé une partie de l'histoire qui me semblait pertinente, j'espère que cela améliore un peu la qualité de ma fiche car il me semble avoir décrit l'essentiel dans le physique et le comportement !

En tout cas merci pour tous tes compliments, on m'a rarement dit tout cela ! Pour avoir lu une partie de tes posts, tu écris divinement bien donc le compliment est d'autant plus touchant <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 19/10/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule ::

MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Dim 21 Déc - 18:20

Draco me l'avait dit mais ta fiche c'est un plaisir a lire, ton perso est genial et tres bien construit *-*
J'ai hate de te croiser en rp ou sur la cb (meme si je sens que mon perso' ne pourra pas sentir le tien par nature)

Bienvenue parmis nous sinan o/

_________________
    « J'attend inlassablement que les minutes changent de définition et que le temps, dans son vol, emporte toutes les secondes pour que je n'ai plus a souffrir leur passage insupportable.. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 79
Date d'inscription : 29/10/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#010

MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Sam 27 Déc - 5:31

Bienvenue ta fiche est vraiment bien, je ne suis pas douée pour faire de long discours donc je me contenterai de ça et j'espère que toi aussi. Je validerai ta fiche à mon retour du japon si sacha ne le fait pas avant moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 13
Date d'inscription : 20/12/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: O#002

MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Sam 27 Déc - 13:13

Plus que de m'en contenter, j'apprécie le compliment :) Bon voyage du coup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 275
Date d'inscription : 10/01/2014
Localisation : Dans ton slip

Carte d'identité
Groupe: Gardiens
N° de Cellule :: Slip

MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Sam 27 Déc - 20:20

Héhéhé me voici me voiciii =)



Bonjour/Bonsoir,

Félicitations ! Tu es validé ! Je te laisse faire ta fiche de rp et de lien, tu es assigné dans la O#002 Avec ces petits monsieurs : Felice Martoni /Alessandro Lorenzzio / Chyû Tokoro /Leigh Weaver. Allez,
bon rp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 13
Date d'inscription : 20/12/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: O#002

MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~ Sam 27 Déc - 20:32

Merci beaucoup pour la validation ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Calvin Argus - Faisons connaissance ~

Revenir en haut Aller en bas

Calvin Argus - Faisons connaissance ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Faisons la fête !
» Mon livre de Victor sent le Calvin Klein ♪♫ -B.S. Aquilon
» Nous voyageons à chaque pas que nous faisons. | Plume d'Ange |
» Hwang Calvin _ We only have one shot. [40%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alvena :: 
Personnage
 :: Présentations :: Présentations validées :: Détenus
-