Tu comprends enfin ce que tu viens faire là. Oui coco, tu as été arrêté. Tu es méchant et tu es considéré comme un fou par la plupart des « gens du dehors » comme on les appelle ici. Mais ne t’inquiète pas. Méchant ? On l’est tous ici ! Fou ? Hum, je pourrais te dire pareil mais certain tenteront de te persuader qu’ils ont un mental sain… Bienvenue à Alvena mon mignon ! Je suis Monsieur le Directeur et je t’interdis de m’appeler autrement. Je suis le maître dans cette prison, et je me dois de t’informer de certaines choses. Ici ne sont enfermésque des hommes. Les motifs de leur présence sont divers et variés mais pas leur sexe. Même si la plupart des membres du personnel sont des femmes, attends toi à ne prendre la douche qu’avec des réservoirs de testostérone ! Bon je t’avoue qu’on est au XXIeme siècle, la loi sur l’homosexualité est passée,ça devrait t’éclairer sur l’orientation sexuelle de la plupart des détenus…

Partagez|

« Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 20
Date d'inscription : 05/10/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: N#001

MessageSujet: « Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long Dim 5 Oct - 10:58






let's play a little drinking game ;


▲▼

INFO Ϟ « La vie est bien faite, faut dire. Un matin tu vend des prostituées pour le plaisir des pervers du monde entier et le jour d'après, tu fais la pute. Chez moi on appelle ça le Karma. »

ACCUSE DE Ϟ Accusé du meurtre de sa présupposée compagne duquel il est pourtant innocent. Il avait été mis sous-surveillance pour proxénétisme mais les autorités n'avaient jamais réussi à le coffrer pour ce fait.
NOM Ϟ Jang.
PRENOM Ϟ Chen-Long.

AGE Ϟ 32 ans.
NATIONALITE Ϟ Sinno-Mandchoue.
ORIENTATION Ϟ Sans préférence attestée.

Incarcéré depuis.. Ϟ 1 semaine.
Incarcéré pendant Ϟ le reste de sa vie
GROUPE ϞDétenus
CAPACITES Ϟ Son parcourt à fait de lui un bon manieurs d'armes blanches mais surtout un professionnel du combat à mains nues.

it's one drink for everytime ;


Jang Chen-Long était un homme Haïssable ou – tout du moins – en possédait le parfait attirail. Le bélial de tout les centres de débauches ; bourreaux des cœurs et coureur notoire . Maître en ironie et en sarcasme, profondément opposant à toute forme d'autorité ; grand critique des autres (même quand il n'en prenait pas l'air) et réfuteur des plus probantes évidences. Chen-Long n'avait jamais tors, n'avait jamais rien à changer : il n'avait pas à tenir de promesse. Il ne devait jamais rien à personne, ni n'avait à prendre des responsabilités pour les autres se démettant d'ailleurs régulièrement des siennes propres. La culpabilité ? Il s'en servait souvent , sur le plan affectif par exemple. Il se jouait de l'amour et de l'amitié s'en postant en dehors de toute légitimité. Il savait communiquer ses demandes clairement, en ordre mais savait si parfaitement les dissimuler que s'en était terrifiant.

Les gens ne devenaient presque jamais ses « Proches » l'attribut était bien trop mélioratif et d'ailleurs il ne se laissait pas approcher. C'était une grand menteur, traître et malhonnête. Il menaçait ouvertement et savait parfaitement faire preuve d'un outrageux chantage lorsqu'il se sentait en danger. Il dégageait ce genre d’aura entre malaise et oppression qui acculait les gens lorsqu'il entrait dans la pièce. Charismatique et pernicieux c'était une créature cruelle.

Sans pitié ni scrupules, transgressant les règles car se plaçant au dessus et ne les voyant pas s'appliquer à sa personne, Il affichait une assurance débordante et terrifiante et s'en servait pour écraser les autres. Dans une constante posture de manipulation, prêchant le faux pour obtenir le vrai, utilisant les principes moraux des autres (car lui-même en était dénué) pour obtenir ce qu'il désirait. Ilne tenait compte de rien en dehors de lui-même : ni des droits, ni des lois, ni des désirs des autres. Lunatique, bipolaire, il flattait souvent pour séduire ( et dieu qu'il était doué pour ça!) , ne s'occupant de vous que pour mieux vous trahir par la suite. Il s'arrangeait pour malmener les personnes dans la culpabilité ou en difficultés et s'arrangeait toujours finalement pour vous faire faire des choses que vous n'auriez sans doutes jamais faites de votre propre grès.

Il avait toujours le mot pour rire, même quand la situation ne s'y prêtait pas et il avait cette façon terrible de s'infiltrer dans votre esprit pour toujours vous dire ce que vous vouliez entendre de lui. Toujours dans la provocation il savait trouver le point sensible pour vous faire sortir de vos gonds. Intelligent, malin, c'était un grand observateur qui savait se faire oublier quand c'était nécessaire. Il n'était que rarement  physiquement violent, mais il n'était pas pour autant le genre d'homme dont on avait pas à se méfier. Totalement débridé il n'avait pas vraiment une notion définie du bien du mal. Pas celle qui s'appliquait au commun des mortels en tout cas. Bien qu'il préféra la torture psychologique. En vérité il aurait sans doutes été un très bon politicien.

Il savait gagner la confiance, se posait comme une personne avec qui il était facile de dialoguer mais s'en servait souvent contre vous.  Il était d'un calme apaisant, une sérénité qui le laissait croire totalement intouchable mais il était manifeste pour qui le regardait bien qu'il y avait une fêlure quelque part et qu'il était constamment sur la corde raide entre la folie furieuse, la violence la plus basse et la plus grande lucidité. C'était un homme passionné sous son masque d'indifférence. C'était un homme qui aimait avec toute ses tripes et qui haïssait avec tout autant de force.

Incapable de supporter la traîtrise à son encontre ou toute forme de reproche qui aurait agresser immédiatement son ego.Il restait cependant à l’œil des gardiens un détenu plutôt facile à vivre ce qui était quelque part si proche et si loin de la vérité.
Si vous aviez demandé à Li Shaozu ce qu'il préférait chez son amant, il vous aurait répondu que c'était certainement la vision de son visage quand il jouissait. Son corps légèrement courbé, les yeux mi-clos...dans cet instant où il avait l'air si vulnérable.  Et Shaozu adorait absolument tout.  Son corps grand, bien bâtit. Il devait atteindre facilement le mètre quatre-vingt pour une masse musculaire variable. Entre quatre-vingt et quatre-vingt-cinq kilos. Mais il s'en fichait. Parce qu'il pouvait , de cette façon observer les tatouages qui s'étendaient sur sa peau claire.

Il avait même appris à aimer la textures étrange des brûlures et des cicatrices qui maculaient son corps. Pas fois doux, parfois rugueux. C'était étrange. Mais il avait été marqué par la vie et ça le rendait quelque part, eh bien plus réel, plus concret. Pas sortit d'un de ces mauvais films d'actions, parce qu'il n'avait rien du gentil voyou. Rien.  

Il avait des épaules carrées, un dos musclé, des bras et des jambes puissantes et quand il le surplombait comme ça, de toutes sa hauteur, Shaozu se sentait  minuscule à la fois terrorisé et protégé. Il avait de grandes mains, un peu calleuses, fortes. Et il adorait voir ses muscles, ses biceps, ses abdominaux...rouler sous sa peau. Ça avait quelque chose de profondément érotique, tendu, secret, attractif. Car c'était un homme charismatique et ça coulait par tout les pores de sa peau.

Il y avait ses cheveux, longs par endroit plus court à d'autre et parfois il avait juste l'impression qu'il les  avait coupé vaguement, au couteau quand ils l'avaient embêter, envahissant trop son visage.  Son visage aux traits relativement fins finalement. Immanquablement masculin mais délicat, presque aristocratique. Un nez droit, aquilin, une bouche aux lèvres pleines peut-être un peu trop pales  des pommettes hautes et des yeux d'un bleu profond, foncé comme un ciel sans étoiles et sans lune. Des yeux qui pétillaient d'une lueur parfois amusée, parfois dangereuse, un feu étrange qu'on aurait voulu éteindre avant qu'il ne soit trop tard. Utopie que c'était.

Il y avait des cicatrices aussi sur sa face. Celle qui traversait – provocatrice – horizontalement ce dernier. De joue en enjoue, passant par l'arête de son nez, celle -plus petite – qui courait sur sa lèvre inférieure...marqué à vie. Comme une carte d'identité, comme les couleurs chatoyante qu'arborent les grenouilles pour signifier qu'elles sont toxiques. Il y avait son sourire. Oh il en avait plein, de différent. Allant du plus mauvais au plus détendu mais de manière générale il avait un air assez doux sur le visage, rassurant pour qui n'allait as chercher la vérité dans ses yeux ou dans ses mots.

Et puis sa voix grave, un peu rauque, qui raisonnait dans votre corps avant de trouver un chemin jusqu'à votre cerveaux. C'était avec elle qu'il endormait les gens, leur méfiance, leurs instincts...et Shaozu savait au plus profond de lui que dans une autre vie il avait été un de ces démon-incubes que l'on racontait dans les légendes de leur pays natal.
▲▼



Il gratta négligemment la piqûre de moustique son avant bras faisant cliqueter ses menottes d'un air mi-las mi-amusé. Paradoxalement, il avait l'air totalement à son aise dans cette cellule alors qu'il attendait son transfert pour une prison de plus haute sécurité, Alvena.  Justine Mialet , 24 ans, se sentit presque immédiatement mal lorsqu'elle entendit la porte du parloir se refermer derrière elle. Elle eût un instant l'impression d'avoir fait la plus grosse bêtise de sa vie. L'homme en face d'elle, n'avait jamais été officiellement diagnostiqué psychopathe-pervers mais il en avait tout les attributs et elle se trouvait désormais dans ce qui semblait être son environnement naturel.  Il tourna lentement les yeux vers elle comme un oiseau de proie et un drôle de sourire s'inscrivit sur son visage.  Elle eût envie de lui cracher au visage que dans d'autres pays on tuait les gens comme lui, mais elle eu la nette impression que ça l'aurait fait rire, que ça aurait été une victoire de plus pour lui. Alors elle ne dit rien.

« – Mais je vous en prie, asseyez-vous ! »

Il ironisa avec sa voix traînante. Si elle avait été tentée de lui lancer une réplique acerbe elle n'en fit rien. Il n'était pas question de rentrer dans son jeu. Elle s'installa et sorti son bloc note et son stylo.

« – Pourquoi avez vous accepté de me recevoir ? »
« – Oh, on ne se présente pas alors ? »
« – Vous n'avez pas besoin de me connaître. Ce n'est pas le sujet de mon mémoire. »

Il ricana.

« – Naturellement, très naturellement. »  un autre sourire , presque gentil illumina son visage. «  Eh bien je dirais qu'il n'y à pas grand chose à faire ici, c'est très calme.  J'aime assez l'idée de vous regarder plonger désespérément dans une chasse à la sorcière, chercher ce qui à merdé chez moi... »

Elle plissa les yeux. Perplexe. Elle n'était donc que l'instrument de son divertissement ? Elle s'était douté du fait qu'il n'avait sans doutes aucune pudeur. Mais cet homme là était une bête. Seulement une bête. Sans le moindre scrupule qui ne cesserai jamais d'utiliser les autres.

« – Parce que vous pensez que tout vas bien pour vous ? »
« – C'est manifeste. »

Elle fit claquer sa langue.

« – Et si nous commencions. Par le début je vous prie. Qui êtes vous ? Quel age avez vous et pourquoi avez-vous été condamné ? »

Il se redressa dévoilant sa carrure et se reposa contre le fond de son siège, pensif et visiblement amusé par sa façon de procéder.  Mais il ne fit pas de commentaire à ce sujet.

« – Je m'appelle Chen-Long. Jang Chen-Long. J'ai trente-deux ans et j'ai été condamné à perpétuité pour le meurtre et le viol de Mathilde Vauclare.  Ce que je nie formellement. Je n'ai pas tué cette femme. »
« – Vous dites « cette femme » de façon très détachée, mais est-ce que n'était pas la votre ? »

Froncement de sourcils.

« – Seigneur, non. Je ne connaissais même pas cette bonne femme jusqu'à ce qu'on me dise que je l'avait tuée. J'ai fais énormément de choses répréhensibles dans ma vie et , sans me vanter , j'ai une excellente mémoire. Je n'aurais certainement pas oublié avoir commit ce meurtre. Et surtout je ne suis pas stupide au point d'en commettre un moi-même. »
« – les accusations de meurtre commandité , et de trafiques humains proférées à votre encontre on été jugées comme irrecevable par le tribunal pour cause de manque de preuve. Niez-vous ? »
« – Non. Je l'ai toujours dis. Je ne suis pas coupable de ce pourquoi on m'emprisonne mais je reconnaît avoir commit tout les crimes dont on m'as accusé. Sauf le meurtre délibéré de cette femme. Je ne vois même pas pourquoi j'aurais tué cette parfaite inconnue. Je ne suis pas complètement malade, vous savez ? »
« – La police prétend qu'elle avait des preuves concernant votre vente de prostituées mineure à des particuliers. Vous ne la connaissiez pas , mais est-ce que c'est vrai ? »

Il gratta encore son bouton et hocha positivement la tête.

« – C'est arrivé oui. Vous autres , les blancs, vous êtes de vrais pervers. Vous les préférez vraiment très jeunes et moi je me met toujours en quatre pour répondre aux désirs de mes clients. Je vous promet. J'opérais principalement à Hong-Kong et à Taipei avant de m'installer en France et les tarifs triplent d'une ville à l'autre. Est-ce que ce n'est pas extraordinaire ? »
« – C'est uniquement un marché comme un autre pour vous ? Est-ce que vous n'éprouvez jamais de honte ou de regret ? »

Il éclata de rire, comme si elle avait dit quelque chose de particulièrement drôle avait de se ressaisir voyant qu'elle était manifestement très sérieuse dans ses question. Sa voix se fit plus dure, plus rauque.

« – Des regrets ? Mais il n'y à rien à regretter et certainement pas de honte à avoir. Personne ne vit pour avoir de regret. C'est ridicule. Il y à des gens qui vendent des organes, des macchabées ou de la drogue. Moi j'importe des femmes. C'est une entreprise comme une autre. La vraie question à se poser, chérie, c'est Pourquoi ça marche aussi bien ! »

Elle grinça des dents.

« – Ne m’appelez pas comme ça. » elle reprit. «  Parlez-moi de votre enfance. De votre vie avant la France. »
« – Hinhin...Si vous espérez trouver quelque chose comme un père alcoolique qui battait ma mère et me violait, vous vous plantez de type. »

Elle ne répliqua pas. Et il se plongea dans ses pensées.

«  – Je suis né et j'ai grandit en Chine. Dans la ville de Hefei, dans la province de l'anhui. Ma mère était originaire de Mandchourie mais elle avait quitté son pays à l'age de 20 ans pour tenter sa chance en chine. Elle était institutrice dans une école privée.  Je ne sait pas vraiment ou et quand elle à rencontrer mon père. Membre actif du parti communiste, il était ingénieur pour Air-China et concevait des réacteurs d'avion.  

Très honnêtement, nous étions plutôt aisés. Nous n'étions pas les plus riches, mais nous n'avons jamais manqué de rien. J'ai eût une sœur par la suite.  Jang Ha-Na.  Nous avons six ans de différence. J'ai suivis le cadre d'une scolarité normale et même brillante je dois dire.  J'ai commencé à pratiquer les arts martiaux à l'age de cinq ans à la demande de mon père. J'ai commencé par pratiquer le Kung-fu puis le Wing-chun – connu pour être la plus agressive et la plus efficace des écoles de boxe shaolin – à l'âge de 10 ans.

J'ai pratiqué d'abord en club, en compétition. Et puis directement sur le terrain. C'était autrement plus drôle. En quelque sortes en tout cas. Je suis entré à l'université. J'avais l'intention d'étudier les neurosciences. Mais je pense que le vrai problème c'était encore que je m'ennuyais dans le milieux scolaire et – je dois dire – dans ma vie en général. J'ai manqué de stimuli je pense. J'avais vingt-deux ans quand, j'ai rencontré l'homme qui allait faire basculer ma vie. C'était à Taïwan pendant des vacances. Il était français et il n'était pas vraiment là par hasard. De fil en aiguille j'ai pris conscience de l'importance du tourisme sexuel en Asie.

Mais j'ai poursuivis mes études en neurosciences. Sans doutes parce qu'il était toujours plus pratique de vivre avec un attribut de bon gars. Et puis ça faisait plaisir à mes parents d'avoir un gamin qui réussis dans sa vie. Je me suis installé à Hong-Kong à l'age de 23 ans et j'ai commencé à chercher comment je pouvais monter ma propre attraction. J'ai toujours été très doué pour séduire les gens, et les femmes on tendance à me suivre très volontiers et il à toujours été très facile pour moi de recruter du personnel. Et quand elles n'étaient pas d'accord ...eh bien je connais des moyens efficaces de mettre les gens d'accord avec moi.

Et ça à marché. Mes proches pensaient que ma richesse apparente était le fuit de mes recherches. Tu parles.  Quand j'ai eu 24 ans je me suis installé en France. J'ai été recruté dans un laboratoire pour les recherches sur le cerveaux et j'ai remonté mon affaire sur Paris. Mes filles ont ouvert divers salons de massages ou bien on prenait directement contact avec la société. Jamais moi directement.  D'ailleurs, si j'ai été surveillé pendant deux ans on à jamais pu prouvé que j'étais effectivement à la tête d'un réseau de prostitution.

Comment ils auraient pu. Vous autres les blancs vous êtres trop petits bourgeois pour imaginer à quel point vous êtes naïfs. Et puis j'ai merdé. J'ai cherché la merde à des mecs plus balèzes que moi. On m'as mit le meurtre de la gosse sur le dos et je me suis retrouvé là.  »

Il afficha un sourire satisfait, se délectant de sa mine choquée.

« – Alors, chérie tu penses toujours que je suis fou? »

Elle déglutis et hocha la tête.

« – Pour sur. »
« – Et tu as tors. »

Son rire emplit la pièce une dernière fois.




you've made me go insane.

PSEUDO Ϟ Chen.
AGE Ϟ19 ans et des brouettes de poussière.

J'AI CONNU LE FORUM Ϟ grâce à un top site, je crois..ou un partenaria ? je sais plus.

AVATAR Ϟ Koujakuu Dramatical Murder.
LE MOT DE LA FIN Ϟ Hélicoupètre, Hélicouptère !.



(c) MEI SUR EPICODE


_________________


Dernière édition par Chen-Long Jang le Dim 5 Oct - 16:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: « Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long Dim 5 Oct - 13:09

Bienvenue et bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de te taper le cul. c8
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: « Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long Dim 5 Oct - 15:53

Bienvenue sur le forum et bon courage pour la suite de ta fiche. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 20
Date d'inscription : 05/10/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: N#001

MessageSujet: Re: « Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long Dim 5 Oct - 16:26

Merci vous deux pour ce bienvenutage (o/
( Oh oui, Hoyt, moleste moi. et attache moi aussi ! //PAN//)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 17/06/2014
Age : 117
Localisation : Dans le lit de Jolly

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: O#001

MessageSujet: Re: « Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long Lun 6 Oct - 17:43

Héhé .. bienvenue en retard, mais bienvenue quand même /o !
En espérant que tu te plaises ici !

_________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Ashling il ronchonne en #B22222 ∆ Firebrik


Merci à Sacha pour ce superbe kit et à Jolly chou pour cette géniale signa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 20
Date d'inscription : 05/10/2014

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: N#001

MessageSujet: Re: « Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long Mar 7 Oct - 10:38

Merci ! (o/
Mais pour l'instant c'est top k-*keuf*chouette !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 27/12/2013

Carte d'identité
Groupe:
N° de Cellule ::

MessageSujet: Re: « Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long Mer 8 Oct - 16:37

Bonjour à toi ! Alors tout me paraît bon, je t'assigne donc la cellule n°1, tu verras au bout d'un moment tu la trouveras à ton goût dans le bloc nord . Tu peux à présent recenser ton personnage dans les personnages pris, créer ta fiche de lien et bien sûr t'éclater en rp. Amuse toi bien !

_________________

Merci de ne pas MP ce compte, mais plutôt celui d'un des admins, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alvena-yaoi.forumactif.org
Invité



MessageSujet: Re: « Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long Mer 8 Oct - 23:10

Bienvenu parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long

Revenir en haut Aller en bas

« Dame Nature vous à donné beauté qui surpasse celle des autres, mais vous seriez doublement beau si je pouvais – une fois – vous voir moi dessus vous dessous » • Chen-Long

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demande de Dame Nature
» Ce n'est pas la beauté de la femme qui ensorcelle, mais sa noblesse
» Dame nature, vous avez de charmantes filles ! [pas fermé]
» Dame Nature fait des caprices
» [Délire] Quel Vocaloid êtes vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alvena :: 
Personnage
 :: Présentations :: Présentations validées :: Détenus
-