Tu comprends enfin ce que tu viens faire là. Oui coco, tu as été arrêté. Tu es méchant et tu es considéré comme un fou par la plupart des « gens du dehors » comme on les appelle ici. Mais ne t’inquiète pas. Méchant ? On l’est tous ici ! Fou ? Hum, je pourrais te dire pareil mais certain tenteront de te persuader qu’ils ont un mental sain… Bienvenue à Alvena mon mignon ! Je suis Monsieur le Directeur et je t’interdis de m’appeler autrement. Je suis le maître dans cette prison, et je me dois de t’informer de certaines choses. Ici ne sont enfermésque des hommes. Les motifs de leur présence sont divers et variés mais pas leur sexe. Même si la plupart des membres du personnel sont des femmes, attends toi à ne prendre la douche qu’avec des réservoirs de testostérone ! Bon je t’avoue qu’on est au XXIeme siècle, la loi sur l’homosexualité est passée,ça devrait t’éclairer sur l’orientation sexuelle de la plupart des détenus…

Partagez|

Pas un malade imaginaire ? [Pv Ash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Pas un malade imaginaire ? [Pv Ash] Sam 9 Aoû - 22:14

Un bonbon. Deux bonbons. Trois bonbons. Fini la boite !

Je regrette l’époque où je fumais. Au moins, je ne compensais pas avec du sucre. Je pourrais faire un single rien qu’avec les craquements des arlequins dans ma bouche.

Tête posé sur le bureau de l’infirmerie, bras ballants, je regrette soudainement mon rythme de vie à l’extérieur de la prison. Jeux vidéo, opérations, pasta-box et cigarette sous la pluie. L’air frais, le vent, l’humidité dans l’air, les grondements et les flashs des éclairs dans le tumulte de l’orage grandissant…

J’en baverais presque. Un spectacle dont je ne me lasserais jamais. C’est puissant, c’est rafraichissant, c’est beau ! Pour mes vacances, juré, je pars en Bretagne. Du moins si je prends des vacances un jour. Me redressant pour m’étirer souplement, je jetai un coup d’œil au lit occuper par un mec se plaignant de maux de ventre. J’ai pas cherché d’explication, des fois, il ne vaut mieux pas, je lui ai juste donner un peu d’Advil.

Des fois, je me dis que je devrais vraiment jouer sur la psychologie et leur donner de l’eau plutôt que du paracétamol ou autre. Ils seront guéris dans leur tête, et dans leurs corps au passage. L’esprit contrôle le corps après tout !

Croisant les doigts pour que la tafiole à côté de moi cesse de gémir son mal-être, et me retenant pour pas le mettre sous sédatif, j’espérais secrètement qu’un cas plus important arrive, que je puisse viré l'autre de l’infirmerie qu’il squatte alors qu’il a déjà eu son médoc.

D’un coup de pied rageur dans le lit, je lui signifie toute ma compassion quant à son état. Pas une seule personne n’es vraiment malade dans cette prison ou quoi ? Fatiguer de dormir toute la sainte journée, et surtout d’entendre des gémissements fictif constant, je décide de sortir.

M’asseyant dans le couloir à côté de la porte, je portais une vive attention sur les êtres passant devant mon antre. Des roux, des rasé, des tatoué, des qui veulent me tuer, d’autre qui ont l’air attardé…dans un sens, ils ont tous besoin de se faire soigner mais chez le psy ! Pas tellement chez moi. Vous n’allez pas me dire que quelqu’un qui bave devant un cadavre est une personne censée ? Je parle par expérience.

Bon, c’est pas le meilleur exemple. Et puis je dois dire qu’il y a des exceptions. Par exemple, les erreurs judiciaires. Je suis sûr qu’il doit y avoir des accusés à tort ici. J’espère qu’ils ont de bons avocat, histoire de pouvoir faire appel des jugements ceux-là. Ça me ferait moins de boulot.

Ici, ont à pas grand-chose pour s’occuper de plus. Pas le bruit des oiseaux, pas de musique à volonté, pas d’internet pour les détenus…au pire ils ont la bibliothèque qui est sympa. Mais après, je comprends que les seules choses intéressantes sont de se cherché des noises. Ou d’essayer de feinter le médecin que je suis pour se shooter aux médocs. A voir.

Dans tous les cas, les couchettes de l’infirmerie sont bien plus confortables que celle des cellules. Voilà une raison valable de vouloir se payer ma tête. Heureusement qu’ils ne sont pas tous des malades imaginaires.

Croquant dans un bonbons, je fixais les détenus, gardant sagement la porte d’entrée de l’infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 223
Date d'inscription : 17/06/2014
Age : 116
Localisation : Dans le lit de Jolly

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: O#001

MessageSujet: Re: Pas un malade imaginaire ? [Pv Ash] Mer 20 Aoû - 23:48

Pas un malade imaginaire ?



ASHLING LOKHART
AZAEL FENRIR


Une journée tranquille, une de plus. Le doux bruit de la pluie tapant contre l'asphalte berçait Ashling dans un sommeil paisible. Il était bien, chez lui. S'il se concentrai il pourrait sentir l'odeur de la forêt bordant sa maison tranquille, et le bruit de l'orage approchant. Oui, tout était parfait, des bruits de pas retentirent et des éclats de voix se firent entendre, son frère devait sûrement être rentré, oui c'était sûrement ça. Cet idiot allait sûrement s'enfermer dans sa chambre et -attendez, pourquoi il était si proche ?

Ouvrant les yeux, Ashling mit quelques instants à démêler son rêve de la réalité. Réalité qui n'était autre que sa cellule. Il était en prison et ses compagnons de cellule venait juste de rentrer, ce qui expliquait les voix de tout à l'heure. Dans un léger soupir, le roux se redressa, frottant ses yeux. Être ici l'agaçait beaucoup, et quand il était agacé, il avait besoin de fumer. Il sortit sans aucun mot, ni aucun regard pour ses camarades de cellule et alla directement vers le petit jardin intérieur, s'allumant sans dire un mot une clope.

La fumée s'échappait lentement de ses lèvres, la tête appuyée contre un arbre, ou il était à l'abri de la pluie, il semblait somnoler plus qu'autre chose, pourquoi il avait fallut qu'il rêve de nouveau de chez lui. Il n'y avait pas à se mentir, sa maison lui manquait terriblement, sa liberté aussi. Surtout même, c'était plus qu'horrible d'être enfermé dans une prison pour un crime qu'on a pas commis. Ouais, c'était plus que rageant, d'autant qu'il n'en pouvait rien. Sa clope diminuait au fur et à mesure qu'il se perdait dans ses pensées.

Il n'eut pas le temps de terminer sa cigarette qu'une violente quinte de toux le sortit de ses réflexions. Il écrasa brutalement le mégot sous son pied en se courbant en avant pour tousser, cela faisait longtemps qu'une crise ne l'avait pas pris. Il avait dû un peu trop fumer ces derniers temps. Ashling savait qu'il lui fallait se redresser, pour respirer mieux. Mais cela n'eut pas vraiment l'effet escompté, il fut prit d'une nouvelle quinte et trouva soudainement judicieux de se rendre à l'infirmerie. L'air devenait plus difficile à trouver.

Le rouquin se calma un moment, inspirant lentement avant de se rendre à l'infirmerie, il fut surpris de trouver quelqu'un devant la porte, ça faisait un peu toutou gardant l'enfer, m'enfin. Il ne s'en soucia pas et fixa ses yeux dans ceux du gardien de l'infirmerie. Il était calme, silencieux, mais avait terriblement besoin d'un quelconque médocs pour ses problèmes respiratoires. Et le fit bien sentir en étant pris qu'une nouvelle toux violente. Il finit par lâcher d'une voix légèrement essoufflée.

- C'interdit l'infirmerie ou quoi ?





_________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Ashling il ronchonne en #B22222 ∆ Firebrik


Merci à Sacha pour ce superbe kit et à Jolly chou pour cette géniale signa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Pas un malade imaginaire ? [Pv Ash] Jeu 28 Aoû - 19:59

Il sentait la cigarette.

Un gars un peu pâle, rouquin et malade. Au son rauque de la toux sèche, je dirais une allergie. Un asmathique peut-être ? J’espère. Franchement, c’est méchant, mais j’espère être tombé sur un cas sérieux.

J’avalais les morceaux d’arlequin et me relevait, complétement neutre.

-Non, elle est malheureusement ouverte à tous les malades imaginaires du coin. Mais rien n’interdis les médecins de soulager leurs pauvres oreilles des geignements de ces dits malades.

Je l’analysais de la tête aux pieds avant de lui ouvrir la porte et de le pousser à l’intérieur. Dans un même mouvement, je poussais le lit du geignard d’un coup de pied.

M’appuyant sur le bureau, je fouillais quelques tiroirs et sorti un inhalateur à masque que je plaçais sur le nez de mon patient. J’imagine qu’il a déjà eu affaire à ce type de truc.

-Expire à fond, respire le traitement, et bloque ta respiration dix secondes une fois celui-ci inhaler. Ça devrait te soulager temporairement.

Quand je fus sûr qu’il avait l’objet bien en main, je me relevais pour aller fouiller dans la paperasse administrative à la recherche de la photo du nouveau venu. Marmonnant et grognant en retrouvant des fiches de commandes de nouveaux médicaments, je finis par trouver mon bonheur. Ashling, Lokhart. Mais sa fiche médicale ne m’indiqua pas ses prises de traitements. Me retournant vers le rouquin en fourrant mes mains dans les poches de ma blouse, je me décidais à lui demander directement.

-Dis, tu prends un traitement à long terme pour ton asthme ? Parce que je n’ai rien sur mes fiches, et si tu ne prends pas de traitement de fond, c’est que ton précédent médecin est débile.


Je marquais une pose. Dans tous les cas, il puait le tabac. Et s’il ne stoppait pas la clope pour au moins le reste de la journée, voire demain également, le bronchodilatateur ne servirait à rien. Je sortis les mains des poches et m’asseyais à côté de lui.

-Quand tu seras calmé, je vérifierais que tu n’as pas d’inflammation. Histoire d’être perfectionniste.

Je me frottais la nuque en soupirant. Ça risque pas d’être facile de lui dire que ses clopes, je vais devoir les lui interdire. Sinon, il risque de passer plus de temps en ma compagnie que prévue…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 223
Date d'inscription : 17/06/2014
Age : 116
Localisation : Dans le lit de Jolly

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: O#001

MessageSujet: Re: Pas un malade imaginaire ? [Pv Ash] Ven 26 Sep - 21:13

Pas un malade imaginaire ?



ASHLING LOKHART
AZAEL FENRIR


Le type avait l'air de plus en plus bizarre, et franchement, le pousser ainsi et le reluquer d'la sorte n'arrangeait rien, pas plus qu'insinuer qu'il était potentiellement un malade immaginaire. Il y avait également un autre type dans l'infirmerie, mais lui, avait plus l'air de glander que de souffrir d'un quelconque maux. Enfin, il s'en foutait pas mal à vrai dire, il voulait juste respirer, fumer, sortir d'ici, en finir quoi.

L'infirmier, enfin, celui qu'il supposait être l'infirmier farfouilla dans son tiroir et sortir un inhalateur. Téh, ça faisait longtemps. Finalement, il devrait se coltiner c'bordel ici aussi. Enfin, c'était mieux que rien, tant qu'il pouvait fumer et oublier le temps d'une clope sa présence en prison, ça lui allait. Bien sûr, il connaissait la marche à suivre, ainsi il ne prêta qu'une oreille distraite aux explications de blanche neige.

Expirer, inspirer. Ainsi de suite, encore la même chose. Mais ça faisait son effet, sa gorge se dénouait peu à peu et il pouvait sentir sa respiration redevenir normale peu à peu, il ferma même les yeux quelques instants, profitant de cette petite libération. Le rouquin ne rouvrit les paupières que lorsqu'il entendit son interlocuteur lui parler de nouveau. Un traitement à long terme pour son ashme ? Bien sûr qu'il en avait un, enfin, en avait eu un, seulement il ne le prenait jamais, et n'avait pas pris la peine de le faire renouveler. Il décolla doucement son masque de son visage et l'observa sans rien dire quelques minutes.

- Les médecins sont tous débiles ..

Il réfléchit un peu et finit par lâcher d'un ton détaché.

- Je prenais un traitement pendant un temps ..

Ashling l'avait dit d'un ton détaché, comme s'il ne se préocupait pas vraiment de sa propre santé, ce qui était le cas en fait.



_________________

Spoiler:
 


Spoiler:
 

Ashling il ronchonne en #B22222 ∆ Firebrik


Merci à Sacha pour ce superbe kit et à Jolly chou pour cette géniale signa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pas un malade imaginaire ? [Pv Ash]

Revenir en haut Aller en bas

Pas un malade imaginaire ? [Pv Ash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» mais il est malade !!
» le chef est malade......(pv fumée et la lieutenante ^^)
» Je deteste etre malade
» quand le travail rend malade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alvena :: 
La Prison
 :: Aile centrale :: Infirmerie
-