Tu comprends enfin ce que tu viens faire là. Oui coco, tu as été arrêté. Tu es méchant et tu es considéré comme un fou par la plupart des « gens du dehors » comme on les appelle ici. Mais ne t’inquiète pas. Méchant ? On l’est tous ici ! Fou ? Hum, je pourrais te dire pareil mais certain tenteront de te persuader qu’ils ont un mental sain… Bienvenue à Alvena mon mignon ! Je suis Monsieur le Directeur et je t’interdis de m’appeler autrement. Je suis le maître dans cette prison, et je me dois de t’informer de certaines choses. Ici ne sont enfermésque des hommes. Les motifs de leur présence sont divers et variés mais pas leur sexe. Même si la plupart des membres du personnel sont des femmes, attends toi à ne prendre la douche qu’avec des réservoirs de testostérone ! Bon je t’avoue qu’on est au XXIeme siècle, la loi sur l’homosexualité est passée,ça devrait t’éclairer sur l’orientation sexuelle de la plupart des détenus…

Partagez|

Because mommy always told me to wash my dirty clothes [PV Ashlou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Because mommy always told me to wash my dirty clothes [PV Ashlou] Mer 6 Aoû - 16:48

because mommy always told me to wash my dirty clothes
Un bruit d'averse d'été, étouffé par les murs solides et les discussions in-intéressantes des autres prisonniers. Un endroit, bondé parce que c'est l'heure du repas. Une odeur, celle de la bouffe tiède en grande proportion. Une purée orange, mélange de carottes et de pommes de terres ; et des vagues dessinées dessus. C'était son karesansui improvisé. Est-ce vraiment détendant ? Va savoir, c'était toujours mieux comme occupation qu'écouter ce que les autres avaient à dire. Juste par curiosité, il arrêta un instant de ratisser sa nourriture et se concentra sur les paroles qui l'entourait. « T'as une clope ? », « J'me l'ferais bien celui là... », « Pourquoi j'ai atterri ici ?... ». Warren fit une grimace puis reprit son activité, c'était peut être détendant tout compte fait. « Bande de tarés. » pensa-t-il en dessinant un rond.

Ramener la fourchette à sa bouche. Mâcher. Avaler. Il répéta cet enchaînement plusieurs fois, faisant encore et encore les même gestes, comme si c'était un système mécanique implanté en lui. Il n'aimait pas les carottes, mais il avait faim. Un bruit soudain de table qui tombe avec violence au sol. Warren sursauta, se retournant par automatisme pour voir d'où provenait le bruit et pourquoi, mon Dieu pourquoi, ils ne pouvaient pas manger sans balancer au moins une chaise. Deux armoires à glace se faisaient face, la haine accrochée à leurs visage, leurs regards de prédateur activés et leurs gueules qui aboyaient moult insultes vulgaires pour essayer d'avoir la dominance sur l'autre. Ils ressemblaient à des chiens enragés et leurs public à des singes surexcités. Le jeune homme serra les dents, essayant de cacher au mieux sa moue effrayée par les cris complètement délirants des autres détenus qui voulaient un combat pour se distraire. Il détourna les yeux vers son plateau ; la faim était partie. Des encouragements fusèrent alors que l'un des deux adversaires se prenait un uppercut en pleine mâchoire. Warren ferma les yeux et se massa les tempes, toujours pas habitué à leurs mascarades ridicules d'hommes forts et virils. D'autres rugissements dans la salle. Il se demanda qu'est ce que foutait les gardiens ; sûrement ne préféraient-ils pas s'en mêler. Cette fois ci il y eut un tremblement et sa table recula loin de lui alors que son plateau venait s'écraser contre son ventre. Il sursauta une fois de plus, se sentant horriblement froussard alors qu'il regardait l'une des armoire à glace se relever de sa table pour se jeter sur l'autre. Cette fois ci, Warren se leva et partit de la cantine précipitamment alors que des gardiens étaient en train d'y entrer. Il tremblait de peur alors qu'il n'était même pas concerner par cette histoire. C'était trop brusque, trop surprenant, trop sanguinolent pour lui... Et de la purée encore tiède était étalée sur son haut, lui donnant une sensation poisseuse et humide sur sa peau. Sans vraiment réfléchir, ses pieds l'emmenèrent vers la laverie de l'aile ouest.

Dans la précipitation, il enleva à vitesse grand V son tee-shirt blanc - et orange - et le jeta dans la machine comme si c'était un objet maudit auquel il fallait à tout prix se débarrasser et appuya sur le bouton pour démarrer. La tension retomba et le blond se laissa aller contre la machine à laver qui faisait de légers secouements. Il avait eu peur des autres. Ils ressemblaient à de vraies bêtes sauvages assoiffées de sang. « Bande de tarés. » radota-t-il pour lui même. Il regarda ses chaussures ; une tâche orange attira son attention. La purée avait aussi touchée son pantalon. Et merde, il le laverait plus tard, même si cette sensation de nourriture qui refroidissait contre lui n'était pas des plus confortable. Il aurait pu prendre son linge sale aussi - mais son esprit était trop retourné pour y penser.

Maintenant qu'il avait retrouvé son calme, Warren pensa à regarder autour de lui. Trois autres prisonniers, dont deux qui se tapait la causette, mais aucun qui faisait attention à lui. La pluie continuait de s'abattre à l'extérieur. Le temps s'était refroidi. Il plaça pudiquement ses bras sur sa poitrine, sentant un courant d'air froid contre sa peau chaude. Des bruits de pas de plus en plus audible. Il leva les yeux vers l'entrée de la pièce ; il aurait pu reconnaître cette couleur de cheveux entre mille. Il respira un bon coup. Manquerait plus que sa voix ai la tremblote.

« Oh, tiens. Mon rouquin préféré ! »

Une pointe d'ironie s'était implantée dans ses paroles alors qu'il lançait un sourire à moitié forcé à son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 223
Date d'inscription : 17/06/2014
Age : 117
Localisation : Dans le lit de Jolly

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: O#001

MessageSujet: Re: Because mommy always told me to wash my dirty clothes [PV Ashlou] Lun 18 Aoû - 12:36

Because mommy always told me to wash my dirty clothes