Tu comprends enfin ce que tu viens faire là. Oui coco, tu as été arrêté. Tu es méchant et tu es considéré comme un fou par la plupart des « gens du dehors » comme on les appelle ici. Mais ne t’inquiète pas. Méchant ? On l’est tous ici ! Fou ? Hum, je pourrais te dire pareil mais certain tenteront de te persuader qu’ils ont un mental sain… Bienvenue à Alvena mon mignon ! Je suis Monsieur le Directeur et je t’interdis de m’appeler autrement. Je suis le maître dans cette prison, et je me dois de t’informer de certaines choses. Ici ne sont enfermésque des hommes. Les motifs de leur présence sont divers et variés mais pas leur sexe. Même si la plupart des membres du personnel sont des femmes, attends toi à ne prendre la douche qu’avec des réservoirs de testostérone ! Bon je t’avoue qu’on est au XXIeme siècle, la loi sur l’homosexualité est passée,ça devrait t’éclairer sur l’orientation sexuelle de la plupart des détenus…

Partagez|

Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 106
Date d'inscription : 14/06/2014
Localisation : Dans le caleçon de Logan °^°

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#001

MessageSujet: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Jeu 24 Juil - 22:22



LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Comme la plupart des gens, Sonny n'était pas le genre de type a aimer porter des vêtements crades. Lui, l'apollon d'Alvena, puer la transpiration ? Non merci ! Il laissait volontier ce.. plaisir aux autres. Qui pouvait aimer sentir le fauve, sérieusement ? Le voilà donc en chemin pour la laverie avec un sac contenant ses habits sales à la main. Le blondinet avait une de ses habituelles sucettes en bouche, goût pomme cette fois. Sa petite soeur lui avait amené un paquet complet lors de sa dernière visite qui datait de.. trois mois. Pas plus mal d'ailleurs. Il ne manqua pas d'insulter les mères des gardiens au passage, petit rituel qui l'amusait énormément. Il les embêtait surtout car la plupart réagissait rapidement à ses petites moqueries dignes des gosses de cinq ans. Voire moins vu la mentalité des jeunes de nos jours !

- Ta mère est tellement grosse qu'il y a un décalage horaire entre ses deux fesses !

Des petites piques très gamines et pas drôle pour un sous.. Mais Sonny était Sonny et personne ne pourrait le changer en un claquement de doigt. La majorité d'Alvena ne l'aimait pas pour ça d'ailleurs. Surtout son colocataire de cellule qui ne manquerait pas l'occasion de le découper pour l'examiner.. Il avait peut-être une belle gueule, mais il était plutôt lourd. Et niveau taquinerie, Sonny ne savait pas s'arrêter. Il allait toujours trop loin.. Même lorsqu'il tuait des gens ou brûlait des maisons, Sonny n'était pas calme du tout. Il riait souvent aux éclats, ce qui complétait plutôt bien sa mentalité de psychopathe.

Il arriva finalement à la laverie et mit ses vêtements dans une des machines à laver mises à disposition. Il ne lésina pas sur la dose de produit et en mis beaucoup.. au moins ça sera propre de chez propre. Alors que ses habits tournaient dans la machine et était lavés, il s'installa dessus et posa sa tête sur la paume de sa main. Attendre deux bonnes heures pour avoir des habits propres.. Que c'était palpitant ! Alors qu'il pensait s'ennuyer, la lourde porte de la salle s'ouvrit sur un autre détenu blond. Sérieusement.. les blonds domineront le monde vu le nombre qu'il y en avait à Alvena, la prison de gays ! Pourquoi la prison de gays ? Suffisait de voir l'orientation sexuelle de la plupart des détenus pour comprendre.. Mais Sonny n'était pas du genre à aimer se faire ramoner les fesses.. Du moins, il ne se l'avouerait jamais.

- Eh ! T'es nouveau ? Ta tronche me dit rien..

HRP:
 



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________
Invité, j'suis un Caprisonny alors bois-moi jusqu'à la dernière goutte ♥️

>> #BF575E


Dernière édition par Sonny C. O'Brian le Lun 28 Juil - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : En train de prévoir mes six coups d'avance ~

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#007

MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Ven 25 Juil - 15:45





Enfermés dans la laverie ? Shit...
« J't'ai jamais vu dans les parages non plus, étrange. »


Une minute. Deux, cinq, dix, trente. Il avait vraiment du mal à savoir depuis combien de temps il attendait exactement. Attendre quoi ? Que l'abruti qui était parti chercher le savon pour qu'il fasse sa lessive revienne. Mais évidemment, celui-ci prenait un temps fou. Pourtant, ce n'était pas si compliqué d'aller chercher du savon pour nettoyer du linge sérieusement. La prochaine fois, il allait faire comme toutes les autres et manipulerait quelqu'un pour que cette personne aille laver son linge pour lui. Logan soupira, tournant ensuite la tête. Il était agacé. Oui, agacé et non énervé. Logan ne se mettait jamais en colère. Un autre homme passa devant lui, ricanant bêtement et le blond ne fit que le suivre du regard, levant les yeux au ciel ensuite. Ha ! Ce n'était sûrement pas dieu qui allait l'aider à s'en sortir, il ne fallait pas rêver non plus.

Au bout de quelques secondes, il se laissa retomber sur son matelas, faisant grincer son lit  alors qu'il venait à peine de l'obtenir. Tête contre les pieds de son lit il regarda le toit de sa cellule, tendant par la suite son bras comme s'il tentait d'attraper quelque chose. Ses pupilles dorés fixèrent un long moment sa main, ses doigts fins et agiles puis il ferma ses yeux. Il aurait bien voulu qu'on lui fasse un massage. Pour une fois que ce n'était pas lui qui utilisais ses mains pour les autres. Mais croire que quelqu'un allait le lui faire était une illusion. À part d'insulter, baiser et se frapper la plupart des prisonniers n'étaient pas très doués et n'utilisaient pas beaucoup leur cerveau, à croire que c'était soit la force soit l'intelligence. Bon dieu, heureusement qu'il y avait échappé !

Les paupières fermées et le souffle calme, il se détendît peu à peu, n'étant que très peu le bruit infernal que les autres prisonniers faisaient. Il allait attendre, le temps qu'il faudrait. Cela ne le dérangeait pas de toute façon. Un étrange bruit métallique attira son attention et avec nonchalance le blond releva la tête et vint la tourner, ouvrant ses paupières pour montrer la magnifique couleur or de ses iris. En quelques secondes il pût identifier l'homme devant sa cellule et surtout le mini récipient que celui-ci tenait. Logan retint un sourire, patienter rendait toujours ses fruits. Sans attendre - parce que finalement il ne voulait pas prendre racine - il sortit d'un bond de son lit et s'empara du récipient avant de remarquer que celui-ci était vide. Vide ? Ce mec se moquait vraiment de lui... et il allait le regretter s'il continuait. Avec flegme, il fixa l'étrange individu son éternelle attitude je-m'en-foutiste, se démarquant. Il écouta d'une oreille attentive l'individu lui expliquer le système et surtout lui expliquer que ce qu'il voulait était en réalité déjà dans la laverie. Super, il avait juste attendu pour rien. Heureusement qu'il avait de la patience, sinon il l'aurait déjà foudroyé du regard.

Passant à côté de l'homme, Logan lui rendit son petit pot sans trop dire. Remercier ? Il ne connaissait pas ce mot ou plutôt, il ne remerciait et félicitait que ceux qu'il appréciait et là en occurrence ce n'était pas trop le cas. De loin il entendit l'homme ronchonner et cela le fit plus sourire qu'autre chose, décidément il adorait la réaction des autres. Il se dirigea donc accompagné par son fidèle ami le linge sale jusqu'à à la laverie et ouvrit la porte sans trop de mal et provoquant un bruit aigüe. Non vraiment, il faudrait penser à la huiler un peu. À peine arrivé, il n'eut pas le temps de dire ouf qu'un étrange bonhomme - blonds soit dit en passant, à croire qu'il n'y avait que des blonds dans cette prison...- prit la parole et lui demandait s'il était nouveau. Ouais, le salut c'était pas son truc à lui aussi.

« J'en ai autant à ton service, ça fait déjà un peu de temps que j'suis là. T'as peut-être été trop occupé à mater les autres. »

La franchise... son amie de toujours. Accompagné par sa petite touche sarcastique et son petit côté provocateur bien sûr. Il avait tout pour plaire, vraiment. Après cette réponse très... appréciable il s'avança dans la pièce, refermant la porte derrière lui et important sa lessive. Bon, heureusement pour lui qu'il y avait plusieurs machines sinon il aurait dû lui aussi attendre avec l'autre curieux personnage pendant deux longues heures. Pas qu'attendre le dérange, au contraire il n'avait aucun problème à cela. Ce qui le dérangeait vraiment ce serait d'attendre pour quelqu'un d'autre sans rien recevoir en échange. Ça, il ne pouvait pas l'imaginer sans serrer les dents.

Une fois son linge sale bien mis dans une des machines il s'empara du produit, tendant presque son bras vers l'inconnu. Pendant un instant il avait presque cru le toucher, il avait hâte de voir sa réaction. Produit pour lessive en main il en mît une bonne dose dans la machine puis la referma avec le bout de son pied, claquant la porte ensuite avec sa main. Ses lèvres s'esquissèrent en un rictus légèrement agacé, il me savait pas réellement quoi faire en attendant. Tout en douceur et avec grâce il s'assit à son tour sur la machine, appuyant ses paumes derrière lui et s'en servant comme appuie pour tout son corps. Sa tête se pencha en arrière, faisant valser ses cheveux blonds tandis qu'il fixant le toit avec un air curieux. Lui aussi il ne l'avait jamais vu avant.

« T'es nouveau c'est ça ? »


© Kibara sur Epicode..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 106
Date d'inscription : 14/06/2014
Localisation : Dans le caleçon de Logan °^°

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#001

MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Lun 28 Juil - 18:25



LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Lui, le beau Sonny, trop occupé à mater les autres ? Et puis quoi encore !? C'était les autres qui le mataient, pas l'inverse ! Surtout qu'il ne pouvait pas trop admirer la magnifique plastique des prisonniers puisqu'il était resté presque deux bons mois aux cachots.. Pourquoi ? Sonny avait juste frappé les deux énergumènes voulant le violer dès son arrivée en cellule collective. Bon.. il avait peut-être abusé en leur cassant le nez ou les bras.. Mais le bruit qu'avait fait l'os en se fracturant avait été.. une douce symphonie à ses oreilles. Oui, un beau son qu'il aimait entendre. Sonny, c'était le genre de gars a aimer faire crier ses proies, autant en les tuant qu'au lit.. Seulement des femmes, précisons-le. Le beau blond n'étant pas homosexuel, du moins c'était ce qu'il voulait se faire croire, il ne s'attaquerait pas à des hommes pour les traîner dans son pieu.. jamais.

- J'suis là depuis trois mois. À perpet' d'ailleurs. Et toi ?

Pour une fois, Sonny n'avait pas affublé quelqu'un d'un petit sobriquet ridicule. Mais il y réfléchissait. Sérieusement, ce type ressemblait presque à un.. putain de prince. Les cheveux qui volaient au vent quand il bougeait (C'était sûrement truqué ! Y a sûrement un ventilateur pas loin..) ou les gestes trop gracieux pour être ceux d'un homme.. Chiait-il des papillons et rotait-il des paillettes ? Etait-il une femme s'étant travestie pour venir en taule ? Pour voir sa belle gueule ? Non.. n'exagérons pas. Quand le faux prince prit son savon pour le mettre dans la machine et manqua de le toucher, Sonny ne bougea pas. Il n'eut aucune réaction spécifique et se contenta de le regarder faire en basculant ses jambes dans le vide.

- T'es vraiment bouché. Les oreilles, c'est comme le cul ; ça se lave ! J'suis pas vraiment nouveau puisque j'suis là depuis trois mois, blondie !

Surnom parfaitement nul et banal. L'appeler blondie juste parce qu'il était blond.. Sonny l'était aussi d'ailleurs. Il finit par se lever de la machine sur laquelle il était assis, ayant oublié quelques vêtements dans sa cellule.. Mais lorsqu'il tenta d'ouvrir la porte, celle-ci ne sourcilla pas d'un poil, restant close. Il essaya plusieurs fois, pestant contre la porte, mais rien n'y fit.. ils étaient enfermés ? Sérieusement..?

- Shit.. J'buterai le connard qui m'a enfermé putain !

Sonny ne serait même pas étonné si on lui disait que c'était un gardien ou un prisonnier ayant de la rancune contre lui qui avait fait le coup.. Beaucoup ne l'aimaient pas dans cette prison.. et c'était réciproque. Donnant un coup de pied dans la porte, le blondinet repartit s'asseoir vers sa machine à laver qui affichait encore une heure cinquante-deux de lavage.. super.

Que faire lorsqu'on s'ennuie et qu'on est coincé avec quelqu'un ? À part baiser comme des porcs sur les machines à laver ou sur le sol ? Hm… jouer à des jeux débiles. Ils n'avaient ni cartes ni plateaux de jeux mais Sonny ne se laissa pas démonter et ricana un peu en fixant le "prince". Notez les guillemets.

- Eh Blondie ! Un p'tit action/vérité, ça te tente ?

Il sourit, dévoilant toutes ses dents parfaitement alignées et blanches.

- À moins que tu préfères rester à rien faire pendant deux bonnes heures ?


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________
Invité, j'suis un Caprisonny alors bois-moi jusqu'à la dernière goutte ♥️

>> #BF575E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : En train de prévoir mes six coups d'avance ~

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#007

MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Lun 28 Juil - 21:31





Enfermés dans la laverie ? Shit...
« Il est temps de jouer... »


Logan passa de longues secondes à fixer le plafond, à croire qu'il ne faisait que ça dans cette prison. Bien sûr, ce n'était pas le cas, il ne faisait pas que cela de ses journées mais dans les moments comme celui-ci, où il devait attendre, cela lui permettait de passer le temps. Il prenait le temps de réfléchir à des choses ou d'autres, de planifier quelque chose, de faire des jugements sur ces récentes actions même si la plupart du temps - pour ne pas dire tout le temps...- il était toujours d'accord avec ce qu'il avait fait. Aucun cas de conscience donc. Le blond se perdit rapidement dans ses pensées, n'entendant que d'une oreille distraite la première réponse de l'autre blond. Encore un blond... Encore un... À croire qu'il n'y avait que ces spécimens dans cette prison ou bien que justement les blonds n'étaient pas aussi "blonds et stupides" que cela... Ah moins que justement si... C'était une épée à double tranchant.

La réponse de l'autre blond ne tarda pas à fuser dans la pièce et Logan, plutôt que de se sentir outré esquissa un parfait petit sourire amusé. Amusé... C'était le mot pour décrire la petite étincelle qui vint allumer son regard. Blondie ? Il était sérieux ? Tant d'originalité en un seul être ce devait être interdit. Gabriel tourna la tête vers lui, passant doucement la langue sur ses lèvres afin de les humidifier puis se remit droit, fixant le plus grand dans les yeux. Or contre bleu, doré contre océan.

« Blondie ? Je te rappelle que t'es blond aussi, poussin. La perpétuité, faut croire que tuer des gens c'est pas autorisé par la loi.»

Il ne répondit pas tout de suite, voulant le frustrer encore un peu et s'autorisa comme à son habitude à placer une remarque ironique. Bien sûr que non, tuer des gens n'était pas un geste noble, il le savait, tout le monde le savait et pourtant au fond tout le monde était capable du pire. Sa remarque fut elle aussi ponctuée par un surnom très recherché. Quitte à jouer, autant jouer avec les mêmes règles. Mais ce serait lui qui les placerait, il était le maître du jeu après tout. Passant une main sur ses cheveux, il suivit à peine du regard la grande carrure de l'autre prisonnier, haussant par la suite un sourcil en le voyant avoir quelques légers problèmes avec la porte. Bon certes, elle n'était pas très maniable mais sûrement pas lourde au point qu'un mec comme lui ne puisse l'ouvrir. À moins que...

Après plusieurs essais le "poussin" abandonna, grognant et insultant la personne qui les avait enfermés avec un air d'ours pas content. C'était donc ce qu'il pensait... On les avait enfermés dans la pièce et Logan avait une petite d'idée qui avait pu faire cela. Cet abruti... Il avait de la chance que la stupidité ne soit pas mortelle, dans quel cas il ne serait même pas né en ce monde. Il l'avait provoqué, il avait cherché à se venger certes, très bien pour lui. Maintenant qu'il s'attende à ce qu'il joue à son tour et la partie serait bientôt finie pour lui... échec et mat comme l'on dit. Ses iris dorés affichèrent une certaine lueur d'excitation tandis qu'il eût un plus grand sourire. Pour le moment il se tiendrait tranquille, de toute façon il n'y avait rien à faire, ils étaient prisonniers dans la laverie jusqu'à ce que quelqu'un vienne les sauver et puis de toute façon, il n'était pas à 100% sûr que ce soit cet individu et lorsqu'il fallait châtier quelqu'un il n'agissait jamais sans être sûr.

« On a plus qu'attendre que quelqu'un vienne ouvrir, ensuite je me chargerai de la personne... personnellement. »

Son regard se fit aussi singulier que celui d'une bête sauvage, pendant quelques dixième de secondes et le sourire qui apparut sur son visage fût loin d'être sain. C'était un petit sourire tout ce qu'il y avait de plus normal, ce qui contrastait avec son regard et qui rajoutait un petit côté flippant à la chose. Étonnement calme, le plus petit des deux vint reculer pour poser son dos contre le mur, se mettant dans un position nonchalante tandis que son regard vint chercher celui du prisonnier, le regardait de haut en bas. Sa carrure était impressionnante, il n'avait aucun mal à l'imaginer en train de tuer des gens et de ne regretter le lendemain. Parce oui, c'était probablement ce qu'il avait fait... tout comme lui. Le même blond sur une idée lumineuse vint lui proposer de jouer à un jeu. Un action/vérité. Il le voyait vraiment faire ce genre de jeu sérieusement ? Parce que si oui... Il avait raison. Il était d'une humeur joueuse et se défiler devant un défi n'était pas quelque chose qu'il connaissait. Alors oui, il acceptait, oui il allait y participer et oui les choses allaient peut-être commencer à devenir intéressantes. Logan eût un petit sourire puis inclina la tête.

« On dirait qu'on a pas le choix. À toi l'honneur poussin mais sache une chose, si tu veux jouer avec moi tu devras être prêt à assumer toute sortes de choses...»


© Kibara sur Epicode..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 106
Date d'inscription : 14/06/2014
Localisation : Dans le caleçon de Logan °^°

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#001

MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Jeu 31 Juil - 1:11



LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Poussin ? Ce mec était sérieux ? Il l'appelait poussin ? Ce truc jaune, tout mignon, tout petit, tout… inoffensif ? En plus ce blond à l'allure de prince était là à perpétuité ? Pour le restant de ses jours ? À vie ? Oh shit.. Sonny devra le supporter jusqu'à ce que l'un des deux ne crève ! Et ce ne sera surtout pas lui !

- Moi, un poussin ? Tsss, j'vais t'en foutre des poussins, m'sieur le pseudo prince..

Répartie ? Zéro ! Une autre chose venant du blondinet lui déplut.. Lorsque la traitresse de porte lui mit un gros vent en ne s'ouvrant pas, Blondie avait sourit. Mais pas un de ces légers sourires discrets, non ! Un big sourire pour bien montrer qu'il se moquait royalement de sa gueule ! Super..
Et ce con qui disait que tuer n'était pas autorisé par la loi.. Merci mais Sonny le savait déjà. Oooh, sinon il serait encore en train d'égorger des gens et de brûler la baraque de ses voisins !

- Ah ça nan ! J'botterai les fesses du connard qui m'a enfermé ici..

Sonny, en bon narcissique arrogant avait bien dit "m'a enfermé". Il se mettait avant l'autre prince à la noix et il s'en foutait. Bah ouais, le beau Sonny, enfermé dans une laverie ? Qui avait commit cet affront, qu'il lui coupe la tête façon la reine de coeur dans Alice au pays des merveilles ? N'empêche que le Cheshire était un sacré voyeur.. La chance, apparaître incognito où on veut..

Bref, Sonny capta bien la lueur sauvage qui passa dans les yeux de Blondie et il ricana, aimant ce qu'il voyait. Il aurait pu paraître flippant.. mais ce visage là était plutôt amusant et preuve de nombreuses souffrances. Oui, Sonny aimait ce regard.

- Toutes sortes de choses ? Et arrête de m'appeler poussin putain ! J'm'appelle Sonny. S-O-N-N-Y ! Pas poussin, saleté d'prince à la noix.

Et en plus, le prince avec les cheveux volant au vent et les gestes gracieux lui intimait de commencer ? Bon, il n'allait pas faire son gamin.. du moins, pas encore. Il allait obéir et commencer le jeu qui promettait d'être très.. marrant.

- Allez Blondie.. Action ou Vérité ?

Toutes sortes d'idées les plus étranges les unes que les autres naquirent dans sa tête de psychopathe. Oh oui, il avait des actions particulièrement délicieuses à lui proposer, et des vérités plutôt gênantes, voire trop intime.. M'enfin, Blondie avait accepté de jouer alors ils allaient jouer… et bien s'amuser ensemble pendant deux bonnes heures !


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________
Invité, j'suis un Caprisonny alors bois-moi jusqu'à la dernière goutte ♥️

>> #BF575E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : En train de prévoir mes six coups d'avance ~

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#007

MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Mar 19 Aoû - 23:33





Enfermés dans la laverie ? Shit...
« Je meurs d'envie de jouer avec toi.»


Ses lèvres esquissèrent un autre sourire malicieux et nullement dissimulé. Ce mec... Il pouvait l'amuser quand il voulait. Il avait le caractère d'un enfant capricieux, le regard fou, l'attitude indéterminée et Logan adorait provoquer les gamins capricieux, leur tendre une sucette pour la leur retirer après. Le même gamin, d'un taille très conséquente ne tarda pas à le corriger, lui dévoilant par ailleurs son prénom. Sonny... Ses parents ne devaient pas trop l'aimer pour l'appeler ainsi, il avait une tête à s'appellent Victor ou Troy, pas Sonny. C'était un nom beaucoup trop... fleur bleu. Un rictus agacé pris place sur son visage quelques minuscules secondes avant d'être dissimulé. Sa mère avait eu le courage de l'appeler Gabriel... Il ne devrait pas en rajouter même s'il en mourrait d'envie. Le plus petit des deux revient sur Terre et haussa un sourcil, se retenant de lui lancer une pique sur son prénom beaucoup trop adorable pour aller avec la carrure. Il la garderait pour plus tard, cela lui sera sans doute utile pour provoquer l'énergumène rien que pour son propre plaisir. C'était sans doute cruel mais, tout ce qui était cruel avait un arrière goût excitant.

« Ouais, mais tu restes un poussin. Un poussin envieux qui plus est, arrête de me mater.»

Tout de suite après sa phrase il tourna la tête, fixant la porte qui c'était bêtement fermés sur eux. C'était agaçant, surtout quand ce n'était pas prévu. Surtout lorsque c'était mal fait. Logan détestait voir que les choses étaient faites qu'à moitié, une fois sorti de cette salle il irait filer une petite correction à ce type. Il lui montrerait que non seulement il ne fallait pas de foutre de sa gueule mais, qu'en plus lorsque l'on fait quelque chose il fallait le faire bien. Il s'amuserait aussi à le torturer une fois sa faille trouvée, pour qu'il se souvienne de lui et apprenne à garder son arrogance. Un chien devait garder la tête baissée et la queue entre ses jambes devant son maître, ce petit con avait besoin de le comprendre. Sa langue vint doucement caresser ses lèvres et une étrange lueur brilla dans son regard couleur or, il avait déjà hâte d'y être. À nouveau le surnom que lui donna le blond le fit doucement ricaner. Le pseudo-prince ? Dit celui qui est imbu de sa personne. Gabriel le jugea du regard de la tête au pieds, affichant un air hautain et supérieur puis rajouta pour le provoquer un sourire éclatant qui ferait jalouser plus d'un. C'était un jeu de provocation, il ne pourrait que gagner et dévorerait les réactions extrêmes de son "partenaire de jeu". Allez, réagis petit Sonny, laisse le voir toutes tes expressions.

Sonny lui posa enfin la question, ne rouspétant pas en commençant et démarra enfin la véritable partie. Action ou vérité ? Difficile à dire. Affichant un air pensif, le plus petit s'appuya dos contre le mur et fixa le plafond. Autant commencer par une chose simple, afin de mieux connaître son adversaire.

« Vérité. Cherche bien, même si je me doute bien de la question que tu vas me poser.»

Après avoir dit sa phrase, sa langue claqua contre son palais et ses bras s'étirèrent pour détendre ses muscles. Il commençait à faire chaud dans cette salle, rester enfermer ici risquait d'être plus pénible qu'il ne le pensait. Mais cela risquait aussi de lui présager d'autres surprises. Avec nonchalance, il glissa ses doigts sur sa chemise et ouvrit les deux premiers boutons, passant ensuite une main sur ses cheveux en affichant une moue agacée.


© Kibara sur Epicode..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 106
Date d'inscription : 14/06/2014
Localisation : Dans le caleçon de Logan °^°

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#001

MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Mer 20 Aoû - 14:35



LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Encore cette histoire de poussin.. il grogna et le fixa méchamment du regard. Lui, envieux ? De quoi, le beau corps de cet abruti de blond ? Jamais, plutôt crever que d'être envieux d'un enfoiré de faux prince. Et, de toute manière, Sonny était plus grand que lui.. et ne dit-on pas que tout est proportionnel à la taille ? Il eut un grand sourire, amusé comme jamais.

- Jaloux de ton corps de nain ? Jamais. Et tout est proportionnel à la taille alors je n'ai pas à être envieux..

Un parfait gamin. Surtout que ce n'était pas vraiment vrai, son affirmation, mais c'était juste pour avoir quelque chose à lui répondre. Sonny n'était pas trop blabla, lui, il préférait y aller au corps à corps et réfléchir après. Lorsque le regard ambré de blondie se dirigea vers la porte, il en fit de même en soupirant, tandis que ses épaules s'affaissèrent. Sa machine à laver indiquait encore une heure quarante-trois, et survivre dans cette chaleur allait être difficile.. Il aurait limite préféré se retrouver dans un frigo avec Logan, ils auraient au moins pu se réchauffer. Le blondinet secoua vivement la tête. À quoi pensait-il ? Il n'était pas gay putain !

- Vérité hein ?

Il se lécha à son tour les lèvres en réfléchissant. L'autre con blond disait qu'il savait déjà ce qu'il allait lui poser comme question.. Il s'attendait à quoi ? Qu'il lui pose des questions sur son orientation sexuelle ou ses expériences ? Absolument, il avait tout juste si c'était à ça qu'il pensait. Sonny n'aimait pas trop se prendre la tête et pour lui, il était certain que blondie était gay. Suffisait de voir comment il agissait ! Et, d'ailleurs, la majorité des détenus d'Alvena étaient homosexuels.. Il en frissonna.

- Avoue, t'es gay ou pas ? T'en a tout l'air en tout cas..

Sonny attendit sa réponse en se calant contre un mur, le fixant du regard, amusé comme pas deux. Si on lui avait dit qu'il se retrouverait enfermé dans la laverie d'une prison, à jouer à action/vérité, il aurait ricaner.

- Ah, pour info, je le suis pas moi. Evite de m'approcher.. tu risquerais de me contaminer.

Il était parfaitement con et il le savait. L'homosexualité n'était pas une maladie, mais il aimait titiller les gens ayant cette préférence sexuelle, et les rejeter. Il était comme ça, malheureusement.

- Et je suis pas une tapette.. alors action


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________
Invité, j'suis un Caprisonny alors bois-moi jusqu'à la dernière goutte ♥️

>> #BF575E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : En train de prévoir mes six coups d'avance ~

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#007

MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Ven 22 Aoû - 13:36





Enfermés dans la laverie ? Shit...
« J'ai une tronche à être gay ? »


Logan soupira, se sentant extrêmement mal dans cette chaleur affreuse. Son regard doré fixa le plus grand des blonds et l'air de rien il eût un sourire moqueur. Ce même blond ne tarda pas à le répondre avec une phrase extrêmement pertinente. Gabriel haussa un sourcil, se demandant si Sonny était sérieux ou bien s'il se moquait ouvertement de lui. Il était tel un gamin, un gamin prétentieux et espiègle qui s'amuse avec tout et tout le monde. Un sourire naquit sur les lèvres du blond, qu'il aimait jouer avec les gamins, leur tendre une sucrerie pour qu'ils bavent devant avant de leur la reprendre. Il allait laisser un arrière gout de frustration en Sonny. Il allait se divertir avec ce prisonnier hautement prétentieux et allait le faire tourner en bourrique, lui et sa fierté. Il espérait que cela soit compliqué, il détestait quand tout était trop simple. Sadique ? Surement, mais il fallait avait toujours eu cette manie de jouer avec les sentiments et les envies des gens. Sonny avait de la chance d'être grand et musclé, sinon la plupart de gens s'en serait prit à lui. Malheureusement, Logan ne rechignait jamais devant un défis.

« Tu te fous de moi là ? C'est ça ta superbe repartie ? Tu me déçois sérieusement.»

Sa main vint lui masser les trempes et comme s'il ne venait pas d'écouter l'une des choses les plus stupides du monde, il se remit droit, collant à nouveau son dos contre la surface froide du mur, un minuscule sourire imperceptible sur les lèvres. Sonny l'amusait hautement avec son attitude enfantine. Il était un parfait soldat, celui qui se bat sans réfléchir et qui fonce sans avoir de plan. Ils auraient pu former une fine équipe, Logan était toujours la tête, le cerveau dans un groupe. Cependant le blond avait aussi cette fâcheuse tendance à ne faire confiance à personne et à se méfier de tous ceux qu'il rencontrait. Il était spécial en son genre. Gabriel grogna, attendant tout de même d'écouter ce que le blond allait dire, malgré le fait qu'il était déjà sûr de savoir ce que c'était. Il détestait attendre des autres, mais dans cette situation il n'avait vraiment pas le choix. Puis Sonny vint la lui poser, cette question qui était visible à dix milles kilomètres, cette question que tout le monde se posait. Logan cligna des yeux et sourit, c'était tellement évidement. Il s'en doutait déjà, à croire que tout les détenus étaient blonds et gays dans cette fichue prison. Il détestait être mis dans le même panier que les autres. Il y avait les ratés et les intelligents, que l'on ne le mette dans pas le panier des ratés.

Pendant un court instant, le blond sembla observer son compagnon de jeu, retenant le moindre de ses traits avec un regard dur et toujours hautain. Sa bouche s'ouvrit comme pour lui répondre mais, il la referma aussitôt, une petit idée germant dans son esprit de pervers sadique. Il avait envie de le taquiner, de jouer avec son jouet un peu plus longtemps et de le provoquer. Logan se lécha les lèvres et avec une lenteur calculée il descendit de la machine, marchant à pas de velours, de manière féline vers le plus grand. Ses pas ne produisirent aucun bruit et il ne tarda pas à finir entre les jambes du géant. Son index se posa sur le ventre de sa "victime" venant doucement remonter le long de ses muscles, suivant les lignes noires de son tatouage jusqu'à arriver sur son épaule. Gabriel lui lança un regard séducteur, lui offrant un sourire de tombeur en quête d'une proie. Son geste fût simple, effleurant à peine sa peau pour tenter de la faire frissonner.

« Si tu pose la question, dois-je comprendre que tu es intéressé.... Sonny

Il prononça son prénom avec une voix doucereuse et chaude, s'amusant comme un fou à le provoquer de la sorte. C'était sans doute la première fois qu'il l'appelait par son prénom. Une bataille de regard débuta entre les deux puis comme s'il ne venait pas de l'allumer il tourna les talons, marchant nonchalamment jusqu'à sa machine tout en lui faisant un petit salut avec sa main. Ses fesses rejoignirent la surface plate de la machine et il n'attendit pas moins pour tourner sa tête vers lui, comptant bien mettre les choses au clair. Non, il n'était pas gay, il était temps que les gens le comprennent.

« Non je rigole, je ne suis pas gay. Quant à toi je ne sais pas ce que je pourrai en dire...»

Logan prononça sa phrase sans aucun once de colère dans la voix. Au fond, cela ne le dérangeait pas tant que cela que les gens pensent qu'il était gay. Cela était toujours utile, il pouvait séduire et jouer avec les prisonniers comme il le voulait, il pouvait avec ses gestes aguicheurs et ses phrases les rendre fous. C'était extrêmement utile et Logan ne laissa jamais de côté ce qui était utile. Les hommes s'attachaient à lui, ils faisaient tout ce qu'il désirait, pour lui faire plaisir, pour tenter d'avoir son corps dans leur lit pour une nuit. Le blond jouait avec cela, faisant ses plus beaux regards sans pour autant perdre son attitude agaçante, il savait que cela les plaisait au fond. Puis par la suite il les laissait tomber, les faisant bien comprendre qu'ils ne pourraient jamais l'avoir. Contrairement à ce que la plupart des gens pensaient cela ne les repoussait pas, cela leur donnait encore plus envie de l'avoir. Ce qu'ils pouvaient être masos quand ils le voulaient. Les prisonniers étaient comme des chiots fidèles et fiers qui attendaient une récompense de leur maîtres. Récompense qu'ils n'auraient jamais.

La phrase du plus grand le fit sortir de ses pensées et Logan manqua de se face Palm. Ce mec.... Il était complètement con. Yeux dorés contre yeux bleus, Gabriel sembla sonder son regard à la recherche d'un quelconque signe de moquerie de sa part. Un sourire, un petit rire, une lueur dans les yeux, mais il n'eut nada. Sonny était sérieux. Sonny était complètement con. Logan fronça les sourcils, se massant une nouvelle fois les trempes tout en repliant les jambes en signe de défense. À force de le fréquenter il risquait de devenir idiot à son tour, il préférait largement éviter.

« On t'a déjà dit que tu était extrêmement con ? Je ne sais pas si je dois en rire ou au contraire être dépité.»

Il arbora un visage blasé, lui montrant à quel point il le fatiguait avec ses remarques stupides, alors qu'intérieurement il était très amusé. Son compagnon de jeu ne semblait pas avoir de limite quand il s'agissait de la bêtise. S'en était presque comique. Les bruits des machines le déconcentra une minuscule seconde et reprenant son air habituel, Logan se rassît et ferma les yeux, dévoilant ses longs cils blonds. Soupirant, il vint ébouriffer ses cheveux avec des gestes précis et rouvrît ses paupières. Une action donc ? Il allait bien s'amuser. Les minutes passèrent, il réfléchissait à que le chose de pas trop méchant pour commencer et une ampoule s'alluma dans sa tête, faisant pétiller son regard.

Cris la chose la plus gênante qui te soit arrivé.

Il espérait hautement que le blond le divertisse.



© Kibara sur Epicode..


Dernière édition par Logan G. Leroy le Dim 7 Sep - 21:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 106
Date d'inscription : 14/06/2014
Localisation : Dans le caleçon de Logan °^°

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#001

MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Ven 22 Aoû - 23:32



LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Il grogna lorsque l'autre blondie remit sa repartie en cause. Sonny disait ce qu'il voulait, où il voulait et quand il le voulait, d'abord ! Ce ne serait certainement pas un crétin de blond qui allait l'en empêcher !

- Ma repartie t'emmerde !

Lorsqu'il s'approcha de lui, Sonny l'observa, interloqué. Qu'allait-il lui faire encore, comme sales tours ? Mais sans qu'il n'ait eu le temps de dire "ouf", il se retrouva avec son faux prince entre les jambes, caressant doucement son ventre en se léchant les lèvres. Putain de merde de grand-mère en string léopard ! Il rosit légèrement au moment où Blondie prononça son nom d'une manière aussi.. sexy, et en eut un sacré coup dans le pantalon.. Et il n'était même pas gay en plus !! C'était sûrement parce qu'il avait des traits fins et ressemblait à une fille ? Ou à cause de la chaleur ? Oui.. la chaleur l'embrouillait, c'était pour ça ! Il ne put empêcher son visage de prendre une moue boudeuse lorsqu'il se retira, le narguant encore.

- Si après ça t'es pas gay..

Il ricana lorsqu'il lui demandait s'il était con. Oui, il l'était et l'assumait à deux cent pour-cent ! Sonny se mordilla la lèvre pour calmer son excitation naissante. Sérieusement, être un peu chauffé pour.. ça ? Il devait vraiment être en manque.

- Ouai'p, t'es pas le premier et sûrement pas le dernier !

Le blondinet tatoué éclata de rire lorsqu'il eut connaissance de son action. Crier la chose la plus gênante ? Il en avait une tonne !! Mais surtout une en fait.. Mais il décida d'en crier une en particulier, sachant qu'on ne l'entendrait pas depuis la laverie.

- Un travelo a essayé de me draguer pour me mettre dans son pieu une fois !!!

Ah oui, ce souvenir.. C'était un travesti ressemblant beaucoup à une femme, avec une magnifique paire de seins d'ailleurs. Mais sa voix grave et ses poils au menton n'ont pas pu duper Sonny, qui lui avait fait un magnifique crochet du droit en criant qu'il n'était pas gay.

Lorsque Blondie décida de prendre une action, un énorme sourire moqueur étira les lèvres de Sonny. Ils allaient jouer, et il allait se montrer vraiment méchant sur ce coup-là. Son petit show précédent l'avait un peu énervé, surtout qu'il n'était pas homosexuel non plus.. Alors il décida d'en avoir le coeur net.

- Mime un orgasme, Blondie, que je juge tes talents de comédien..




CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________
Invité, j'suis un Caprisonny alors bois-moi jusqu'à la dernière goutte ♥️

>> #BF575E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : En train de prévoir mes six coups d'avance ~

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#007

MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Dim 7 Sep - 20:50





Enfermés dans la laverie ? Shit...
« Regarde moi tout simplement. »


Après lui avoir posé la question, il attendit sagement. Faisant preuve de calme et montrant au blond à quel point il pouvait être patient lorsqu'il voulait quelque chose. Loin de lui l'idée de le brusquer, il allait attendre, en tant que "bon samaritain" que l'autre réfléchisse et lui donne un fait intéressant. Avec un peu de chance il finirait par devenir intelligent à force de réfléchir. Logan ricana intérieurement, il préférait ne pas rêver, le cas du blond était désespéré. Par la suite il vint soupirer, pestant contre la chaleur oppressante et insupportable de la pièce. Parce non, il voulait bien être le mec le plus tolérant du monde, il ne pouvait supporter cela longtemps. Tournant le regard, il ne pu s'empêcher d'arborer un sourire malsain en voyant Sonny. Il devait avoir encore plus chaud à cause de son petit manège, qu'il était amusant à tenter de préserver un minimum de dignité.

Le plus grand des deux blonds ne tarda pas à se lever, criant la chose la plus honteuse de sa vie à savoir ; se faire draguer par un travesti. Gabriel haussa un sourcil, se demandant encore si le mec se moquait de lui où si c'était bel et bien vrai. Son regarda darda celui bleu du poussin et il se rendit compte que non, il ne se moquait pas de lui, il ne se foutait pas ouvertement de sa gueule. Logan le regarda, presque incrédule. Il s'était attendu à tout sauf à cela. Il aurait limite préféré entendre qu'il avait frappé un flic en étant bourré ou qu'il avait couché avec un homme en croyant que c'était une femme. Mais non, ce n'était rien de tout cela. Pas que cela l'étonnait, Sonny était un mec bizarre en son genre.

« C'est ça ton truc le plus gênant ? Quoique je suis sûr que se balader tout nu ne te pose pas de problème donc je comprends. Mais j'ai presque envie d'applaudir ce travesti qui t'a fait le coup, il t'a montré que t'étais peut-être gay.»

À nouveau il lui fit un grand sourire sarcastique, lui montrant bien qu'il se moquait royalement et ouvertement de lui. Ce mec était une légende vivante, comment pouvais-t-il ne serais-ce que l'enfoncer ? Il s'enfonçait déjà tout seul rien qu'en parlant. Le plus petit des deux blonds en était sûr, il lui suffisait de lui poser une question quelconque et d'attendre qu'il parle, même plus besoin de tenter de le casser. Le pire ennemi de Sonny... C'était sans doute Sonny. Passant le dos de sa main sur son front, il arbora une moue dépitée et fatiguée, cette chaleur allait lui puisser toute son énergie.

La phrase du "poussin" ne tarda pas à fuser dans la pièce, l'étonnant légèrement il prit un peu de temps pour réagir. Ainsi donc, il voulait juger son talent de comédien avec ce défit. Il tentait de le provoquer et de le mettre mal, en lui proposant de mimer un orgasme. Dommage pour lui, le seul qui allait se mettre mal ici c'était lui. Qu'il se prépare à être tendu après cela. Logan arbora un sourire carnassier, montrant ses dents blanches et son regard brillant. Doucement et aussi lentement qu'il pouvait, il ouvrit chaque bouton de sa chemise, le faisant presque sauter entre ses doigts. Son torse ne tarda pas à être dévoilé au plus grand, ne gênant aucunement Gabriel qui s'autorisa même à ricaner. Par la suite, son dos vint s'appuyer contre le mur, ses jambes s'écartant très légèrement pour lui donner une vue impeccable sur lui. Un long et brûlant soupire sortit de ses lèvres, celles-ci poussant de doux halètements et légers gémissements tandis qu'il ne lâchait pas du regard son "rival". Ses paupières se refermèrent à moitié, lui donnant un regard luxurieux et envieux et à aucun moment il ne détacha ses yeux du plus grand. Il comptait bien le faire fondre, peu importe comment.

La chaleur sembla l'aider dans son rôle, réchauffant sa peau et la faisant être recouverte d'une minuscule pellicule de sueur. De nouveaux gémissements s'entendirent dans la pièce, plus forts cette fois-ci il se firent presque mielleux.  Logan posa sa main devant sa bouche, comme pour s'empêcher de crier et revêtissant son rôle de Uke à la perfection. Il adorait faire tourner les hommes en bourrique, il comptait bien perturber au mieux Sonny. Qu'il ne pense pas qu'il était un minuscule chaton juste parce qu'il s'en donnait genre, sinon il finirait dévorer, sous les crocs du tigre. Ses joues se tintèrent d'une couleur rosée et il poussa un gémissements plus prononcé, accélérant exprès sa respiration. Il se mordilla sensuellement la lèvre inférieure en fixant le plus grand. Parlant ensuite d'une voix ronronnante et chaude.

« Hnn... Sonny... Plus...»

Ses soupires reprirent de plus belle, le faisant avoir un regard chaud bouillant. Puis soudainement, il plaça un gémissements hautement plus fort, rejetant sa tête en arrière et signalant la fin de son acte. Il resta sans bouger, ses yeux fixant le vide et le plafond avec un certain intérêt. Par la suite il ricana et lui montra le début d'un grand sourire. Logan pencha la tête sur le côté, se léchant les lèvres.

« Ça te plaît comme ça, Monsieur j'ai besoin d'un orgasme ?»

Son aura indéchiffrable et inapprochable sembla pointer le bout de son nez, il n'attendit pas plus pour reprendre son regard espiègle et hautain, du Logan pur et dur. Sans même le regarder, il se réajusta sur sa machine et lança d'une voix moins ronronnante.

« Alors, action ou bien... Action ?»

Il lui laissait même le choix.



© Kibara sur Epicode..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 106
Date d'inscription : 14/06/2014
Localisation : Dans le caleçon de Logan °^°

Carte d'identité
Groupe: Détenus
N° de Cellule :: E#001

MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan] Dim 7 Sep - 21:14



LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Sonny déglutit difficilement lorsque Logan se mit à mimer ce qu'il lui avait demandé. Il se trouvait vachement con de lui avoir fait cette action là, surtout qu'il ne voulait pas s'avouer que ce petit spectacle ne lui déplaisait pas. Il regarda chaque fait et geste du blondinet, lorsqu'il déboutonna sa chemise et écarta les jambes en s'appuyant contre le mur. Tous ses gestes étaient emplis de sensualité et Sonny avait du mal à ne pas rougir : ses joues se voilèrent d'une jolie teinte de rose.. Mais ça ne s'arrêta pas là, non. Logan se mit à gémir légèrement, tandis que le regard de Sonny suivit une goutte de sueur qui dégoulinait sur son torse. Il prononça bientôt son prénom de la manière la plus bandante qu'il ait jamais entendu, et Sonny posa sa main sur ses joues, comme pour dissimuler le fait que ça le troublait. Il n'était pourtant pas gay alors pourquoi ? Logan était-il une femme ? Non, son torse plat le lui prouvait bien. Et sa voix qui gémissait des sons indécents..

Sonny se mordilla la lèvre en le fixant entre ses doigts, ne perdant pas une miette du spectacle. Logan finit par rejeter la tête vers l'arrière en gémissant incroyablement fort, faisant frissonner le corps du blondinet de désir. Un désir ardent de posséder, il se mit une gifle intérieur en tentant de se calmer. Son corps réagissait simplement à ce qu'on lui montrait, il n'était pas gay, il n'était pas gay ! Le plus grand des blonds tentait de se faire une raison, de se prouver qu'il n'était pas homosexuel, mais son caleçon serré lui prouvait le contraire. Merde.

- Bof, c'était pas terrible..

Ou pas, il suffisait de voir l'état dans lequel était Sonny pour comprendre ! Ses joues étaient rouges et ses cheveux avaient pris un air plus sauvage, en bataille que précédemment, vu qu'il avait secoué la tête pour se changer les idées. Il prit une profonde bouffée d'air pour se calmer, et regarda les machines à laver pour se changer les idées. Logan venait de se réajuster, replaçant ses vêtements, ce qui n'était pas pour déplaire au blond tatoué.

- C'est génial, tu me laisses le choix !

Il ricana. Qu'il était con ! De toutes manières, Sonny ne comptait pas choisir une vérité. Il n'était pas un petit joueur, lui.. Quoique, il aurait peut-être choisi ça pour être sûr de ne pas tomber sur une vilaine action, mais Logan lui aurait certainement demandé ce qu'il avait pensé de sa petite prestation.

- Action alors !



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________
Invité, j'suis un Caprisonny alors bois-moi jusqu'à la dernière goutte ♥️

>> #BF575E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan]

Revenir en haut Aller en bas

Enfermés dans la laverie ? Shit.. [ft. Logan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Deux Blondes dans une laverie. [ft. Audrey M. McCarter]
» Tous des sauvages, des sauvages !
» Dans l'Ombre des Flammes... [Logan Frey and Haru Aoyama]
» Enfermé dans un cercueil par des voleurs...
» Oscar Shitzu 7/8 ans dans l'Aude (11)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alvena :: 
La Prison
 :: Aile ouest :: Laverie
-